Archives par mot-clé : Outremer

Appel à communications – La diffusion des produits ultra-marins en Europe (16e-18e siècles)

 Maud Villeret, docteure en histoire moderne du CRHIA (Université de Nantes), et Marguerite Martin, doctorante à l’IDHES (UMR CNRS 8533 / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), lancent un appel à communications pour une journée d’études organisée dans le cadre du LabEx EHNE Écrire une nouvelle histoire de l’Europe avec le soutien de l’IDHES (Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société) :

La diffusion des produits ultra-marins en Europe

16e-18e siècles

Elle sera organisée à l’université de Nantes le 30 juin 2016.

L’enjeu est de comprendre comment se sont diffusés les produits exotiques en Europe, en prenant en compte la grande différenciation des consommations en fonction des pays, des espaces (maritimes et intérieurs, urbains et ruraux) et des classes sociales, en s’intéressant aux adaptations réalisées pour répondre aux besoins et aux goûts des consommateurs européens.

Trois axes de réflexion sont proposés :

  • Le transport des produits coloniaux ultra-marins : coûts et aléas
  •  Transformation et distribution des produits ultra-marins
  • La consommation différenciée des produits ultra-marins

Les langues de la journée d’études sont l’anglais et le français.

Les propositions de communication (en français ou en anglais) sont à adresser à l’adresse suivante : jeultramarins@gmail.com

Elles comprendront un titre et un résumé d’une page maximum, accompagnés d’un CV, et devront être envoyées avant le 24 mars 2016.

Télécharger l’appel à communications :

Journée d’études « Consuls et services consulaires dans une perspective globale, XIXe-XXe siècles »

Dans le cadre du LabEx EHNE, Fabrice Jesné, MCF en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, organise, le 9 octobre 2014, la journée d’études :

Consuls et services consulaires dans une perspective globale

XIXe-XXe siècles

Depuis une vingtaine d’années, les consuls et les services consulaires européens et extra-européens ont fait l’objet de travaux qui, s’ils sont relativement nombreux, ne suffisent pas à constituer un objet d’étude clairement identifié, notamment pour l’époque contemporaine. La richesse de l’activité consulaire a pourtant été suffisamment démontrée : en plus de faciliter le commerce des ses « nationaux » outre-mer, le consul est en charge de leur état-civil, de leurs institutions communautaires et de leurs relations avec les autres communautés marchandes ainsi qu’avec les autorités et la société locales. Au sein du corpus d’études consacrées aux consuls, plusieurs travaux explorent également l’écheveau des relations que noue généralement le consul entre le poste dont il est titulaire, son pays ou sa région d’origine, et les lieux de ses activités, qu’elles soient commerciales, diplomatiques, politiques, privées ou culturelles. Bien souvent, cependant, les études consacrées aux consuls concernent un poste, un service consulaire national, ou encore une de ses déclinaisons régionales. Sans doute l’effort de comparaison entre les différentes situations individuelles, locales ou nationales qui est mené depuis plusieurs années à l’occasion de diverses rencontres scientifiques mérite-t-il d’être poursuivi, notamment en posant la question du déploiement des services consulaires à l’échelle mondiale…

Télécharger le programme de la journée d’études

Pour aller plus loin : consulter le site du CRHIA