Archives par mot-clé : France

Journée d’études « La France et les Amériques entre révolutions et nations (1776 – 1865) »

Tangi VILLERBU, MCF HDR d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de La Rochelle), organise une journée d’études sur le thème :

La France et les Amériques entre révolutions et nations

(1776 – 1865)

Pour prendre la suite de la journée organisée à l’Université de La Rochelle le 13 novembre 2015 (Marchands, exilés, missionnaires et diplomates : Les Français et les Etats-Unis, 1789  1815), cette manifestation élargira le regard en posant la question de l’usage des sources, dans les Amériques comme en France (et ailleurs) pour l’étude des relations internationales au sens large, des circulations des personnes, c’est-à-dire des migrations de toutes sortes mais aussi des voyages d’affaire, d’agrément ou d’étude, des circulations culturelles, qu’elles soient de biens ou d’idées, du commerce atlantique…

Consulter le programme

Inscription obligatoire avant le 28 novembre : archives.cadn@diplomatie.gouv.fr et/ou 02 51 77 24 59

Pour aller plus loin :

Lieu : Centre des Archives diplomatiques de Nantes – Salle d’exposition – 17, rue Casterneau – 44000 Nantes

Contact : archives.cadn@diplomatie.gouv.fr

 

Colloque international « L’absolutisme dans l’Atlantique français, XVIIe-XVIIIe siècles »

Yann LIGNEREUX, Professeur d’histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes) et Directeur de l’UFR HHAA, et Michel DE WAELE, Université Laval (Québec), organisent un colloque international sur le thème :

L’absolutisme dans l’Atlantique français, XVIIe-XVIIIe siècles

Ce colloque a pour objectif d’étudier la réalité de la  politique coloniale de la France du 17ème siècle dans les territoires français d’Amérique en la sortant de l’ornière d’une histoire strictement coloniale. À ce titre, la démarche choisie s’inspirera de l’histoire atlantique, bien que celle-ci ne s’attarde pas prioritairement au fait politique. Parallèlement, les nouvelles études sur l’absolutisme permettront d’étudier le fonctionnement du gouvernement colonial, à examiner ses institutions, à rechercher les forces et les limites du système mis en place.

Consulter le programme

Pour aller plus loin :

Lieu : Château des ducs de Bretagne – Musée d’histoire de Nantes – Tour du Fer à Cheval – 4, place Marc Elder – 44000 NANTES

Contact : crhia@univ-nantes.fr

Les consuls, agents de la présence française dans le monde (18e-19e siècles)

Fabrice JESNE, MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes) et Directeur des études pour les époques moderne et contemporaine à l’Ecole française de Rome, vient de publier le numéro 57 d’Enquêtes et Documents sur le thème :

Les consuls, agents de la présence française dans le monde

18e-19e siècles

Résumé :

D’abord pensée pour favoriser les échanges commerciaux en Méditerranée, l’institution consulaire devient, au cours des temps modernes puis de l’époque contemporaine, un instrument de rayonnement extérieur des monarques puis des nations. Par ses deux empires coloniaux successifs, par la dimension globale de son commerce et de ses ambitions géopolitiques, par la puissance de son économie précocement industrialisée et son influence culturelle, la France projette ses « nationaux » sur tous les continents, et cela très tôt et dans la durée. Pour gérer les multiples intérêts français à l’étranger, l’État dispose d’un type d’agents précieux par leur caractère polyédrique : les consuls. Leur fonctionnarisation progressive, de même que leurs fonctions d’information, d’intermédiation marchande et d’administration des ressortissants sont bien connues de l’historiographie spécialisée. En revanche cet ouvrage entend examiner le rôle des consuls dans la présence française dans le monde, une présence multiforme qui ne se réduit pas aux seules ambitions coloniales ou impériales. Si l’extension du réseau consulaire reflète à la fois la présence commerciale et politique française, elle est aussi en partie tributaire des stratégies, des consuls eux-mêmes.

Cette publication est issue d’une journée d’études organisée en 2014 par le CRHIA (Université de Nantes) et le Laboratoire d’Excellence « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe ».

Pour aller plus loin

Contact : Fabrice JESNE : fabrice.jesne@univ-nantes.fr

« Voilà les Américains ! », Les Etats-Unis en France et en Europe, 1917-1920 : circulations et diffusion des idées et des savoirs

Michel CATALA, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes) et Directeur d’Alliance Europa, et Stanislas JEANNESSON, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), organisent le colloque international :

« Voilà les Américains ! »

Les Etats-Unis en France et en Europe, 1917-1920 : circulations et diffusion des idées et des savoirs

22 au 24 juin 2017

Cinéville – 5 boulevard de la Légion d’Honneur

44600 SAINT-NAZAIRE

Ce colloque, qui s’inscrit dans le cadre des manifestations scientifiques organisées à l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, entend revenir, en tentant d’ouvrir des perspectives nouvelles, sur cet événement déterminant, tant pour l’issue du conflit que pour l’histoire du XXe siècle, qu’est l’entrée en guerre des États-Unis en 1917. Délaissant volontairement les aspects purement militaires et diplomatiques – au sens traditionnel du terme -, qui ont déjà fait l’objet de nombreuses études, nous souhaitons orienter notre réflexion vers le domaine culturel, dans son acception la plus large, et nous interroger sur les effets de la présence américaine sur le vieux continent, durant les dernières phases de la guerre et les premières années de la paix…

Consulter le programme

  Les inscriptions en ligne sont closes. Accès au colloque sur place dans la limite des places disponibles.

Pour aller plus loin :

Publication, Transposer la France, L’Immigration française au Canada (1870-1914)

Françoise Le Jeune, professeure d’histoire de la Grande-Bretagne et du Canada (XVIIIe et XIXe siècles) à l’Université de Nantes, Yves Frenette, professeur et titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur les migrations, les transferts et les communautés francophones à l’Université de Saint-Boniface et Paul-André Linteau, professeur au Département d’histoire de l’Université du Québec à Montréal et codirecteur du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal viennent de publier:

Transposer la France

L’Immigration française au Canada (1870-1914)

Si la majorité de ces nouveaux-venus choisit de s’établir en terre francophone, souvent à Montréal, bon nombre d’entre eux s’installent dans l’Ouest, sur les vastes terres agricoles de la Prairie. Et si on compte parmi eux un contingent important de religieux, chassés par les politiques anticléricales adoptées par la République française à partir de 1880, contingent qui allait profondément influencer le système d’éducation au Québec, ces Français se font aussi cultivateurs et ouvriers, enseignants, comédiens et chercheurs d’or. Pourquoi et comment ces Français prennent-ils la route du Canada ? Où s’établissent-ils et comment s’intègrent-ils à la société canadienne ? Telles sont les grandes questions soulevées dans cet ouvrage.

Le livre s’ouvre sur une présentation d’ensemble de la migration française vers le Canada, de ses effectifs et de ses rythmes, mais aussi des facteurs qui l’ont façonnée. Il est suivi d’un chapitre où ce mouvement migratoire est vu de France. Pourquoi et dans quel contexte les Français partent-ils pour le Canada ? D’où viennent-ils ? Qui les recrute, avec quels arguments ? Quelle attitude adoptent les autorités françaises à leur égard ? Viennent ensuite cinq chapitres traitant de chacune des composantes régionales du pays : les deux premiers concernent le Québec; un chapitre complet est consacré à Montréal, où s’implante et se développe la communauté française la plus nombreuse et la mieux organisée; le chapitre 4 traite de la présence française dans le reste de la province, un sujet encore mal connu; le cinquième chapitre étudie le cas particulier de l’Ontario; le chapitre 6 traite des trois provinces de la Prairie, où se dirigent une bonne moitié des immigrants français au tournant du XXe siècle; le dernier chapitre couvre les deux extrémités du pays, les provinces maritimes à l’est, la Colombie-Britannique et le Yukon à l’ouest.
Pour plus d’informations: Les éditions du Boréal

Appel à communications : La France et les Amériques entre révolutions et nations, 1776-1865

Tangi VILLERBU, MCF HDR d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de La Rochelle), lance un appel à communications pour une journée d’études sur le thème :

La France et les Amériques entre révolutions et nations,

1776-1865

Organisée au Centre des Archives diplomatiques de Nantes le 30 novembre 2017.

Pour prendre la suite de la journée d’études organisée à l’Université de La Rochelle le 13 novembre 2015 (« Marchands, exilés, missionnaires et diplomates : Les Français et les Etats-Unis, 1789-1815), cette journée élargira le regard en posant la question de l’usage des sources, dans les Amériques comme en France (et ailleurs) pour l’étude des relations internationales au sens large, des circulations des personnes, c’est-à-dire des migrations de toutes sortes mais aussi des voyages d’affaire, d’agrément ou d’étude, des circulations culturelles, qu’elles soient de biens ou d’idées, du commerce atlantique…

Télécharger l’appel à communications

Calendrier :

  • date limite d’envoi des propositions de communications : 1er juillet 2017

Pour aller plus loin :

Contact : Tangi VILLERBU : tangi.villerbu@univ-­‐lr.fr

Appel à communications : « Les nouvelles frontières du soi et de la société dans le monde atlantique français à l’époque moderne »

Daniella KOSTROUN (Indiana University, Purdue University-Indianapolis, accueillie en résidence à l’IEA Nantes) et Yann LIGNEREUX, Professeur d’histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes) lancent un appel à communications pour un colloque organisé les 18 et 19 mai 2017 sur le thème :

Les nouvelles frontières du soi et de la société

dans le monde atlantique français à l’ époque moderne

Les systèmes politiques, sociaux et religieux de la France ont été, durant l’ Ancien Régime, pensés et édifiés sur la base d’idéologies, classiques et traditionnelles, de hiérarchie et d’ordre comme elles se sont fondées sur un idéal de stabilité et de reproduction du semblable pour conjurer la diversité et la contingence de la succession. Comment ces systèmes ont-ils alors été affectés, perturbés et possiblement contestés par l’essor du mouvement des individus et du commerce à travers l’océan atlantique aux 16e-17e siècles ? Quels sont les effets, sur l’individu et la société dans laquelle il vit, de cette nouvelle « désorientation » des institutions, des familles et des représentations personnelles ? Quels degrés de différenciation sont-ils dès lors introduits à travers l’expérience d’une altérité qui serait peut-être moins celle rencontrée dans la découverte de l’ailleurs que celle qui se découvre précisément dans le cœur et l’âme d’un chacun ?

Télécharger l’appel à communications

Download the call for proposals

Les propositions de communication (350 mots environ) accompagnées d’une brève présentation biographique sont à adresser, en français ou en anglais, aux deux organisateurs du colloque pour le 20 décembre 2016 :

Comité scientifique du colloque :

  • Virginie CHAILLOU-ATROUS (LabEx « EHNE » / Université de Nantes)
  • Antonio DE ALMEIDA MENDES (Université de Nantes / CRHIA / STARACO)
  • Daniella KOSTROUN (Indiana University, Purdue University-Indianapolis / IEA Nantes)
  • Françoise LE JEUNE (Université de Nantes / CRHIA)
  • Yann LIGNEREUX (Université de Nantes / CRHIA)
  • Annick PETERS-CUSTOT (Université de Nantes / CRHIA)

Pour aller plus loin :

Appel à communications : « Voilà les Américains ! » Les Etats-Unis en France et en Europe, 1917-1920 : circulations et diffusion des idées et des savoirs

Michel Catala, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes) et coresponsable d’Alliance Europa, et Stanislas Jeannesson, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), lancent un appel à communications pour le  colloque international :

« Voilà les Américains ! »

Les Etats-Unis en France et en Europe, 1917-1920 : circulations et diffusion des idées et des savoirs

Organisé du 22 au 24 juin 2017 à Saint-Nazaire.

Ce colloque, qui s’inscrit dans le cadre des manifestations scientifiques organisées à l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, entend revenir, en tentant d’ouvrir des perspectives nouvelles, sur cet événement déterminant, tant pour l’issue du conflit que pour l’histoire du XXe siècle, qu’est l’entrée en guerre des États-Unis en 1917. Délaissant volontairement les aspects purement militaires et diplomatiques – au sens traditionnel du terme -, qui ont déjà fait l’objet de nombreuses études, nous souhaitons orienter notre réflexion vers le domaine culturel, dans son acception la plus large, et nous interroger sur les effets de la présence américaine sur le vieux continent, durant les dernières phases de la guerre et les premières années de la paix…

Les propositions de communication sont à adresser à michel.catala@univ-nantes.fr et stanislas.jeannesson@univ-nantes.fr avant le 15 janvier 2017. Elles comporteront un bref résumé problématisé de l’intervention (moins d’une page) et un court CV. Elles seront examinées en janvier 2017 par le Comité scientifique et les organisateurs.

Les communications auront lieu en français ou en anglais.

Le colloque est organisé par le Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 – Universités de Nantes et La Rochelle) et le LabEx EHNE (« Écrire une histoire nouvelle de l’Europe »), dans le cadre des commémorations du  Centenaire de la Première Guerre mondiale, avec le soutien de la Ville de Saint-Nazaire.

Comité scientifique :

  • Éric Bussière (Université Paris-Sorbonne)
  • Robert Frank (Université Paris 1-Panthéon –Sorbonne)
  • Hélène Harter (Université Rennes 2)
  • Peter Jackson (University of Glasgow)
  • William R. Keylor (Boston University)
  • Yves-Henri Nouailhat (Université de Nantes)
  • Stéphane Tison (Université du Maine)
  • Ludovic Tournès (Université de Genève)

Télécharger l’appel à communications

Download the call for proposals

Pour aller plus loin :

Le CRHIA et le LabEx EHNE au Maroc

Le 29 février 1960, la ville d’Agadir était durement touchée par un puissant séisme qui coûta la vie à un tiers de ses habitants. Pour commémorer le cinquante-cinquième anniversaire de cette tragédie, le CRHIA en collaboration, notamment, avec le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (Centre des Archives diplomatiques de Nantes), le LabEx EHNE (axe 4 : « L’Europe, les Européens et le monde ») et l’Université Ibn Zohr d’Agadir, avait organisé une exposition présentée à Nantes en juin 2015 (cliquer ici) et intitulée :

« Images d’Agadir et du sud marocain, 1912-1960″

Le 29 février 2016, cette exposition a été inaugurée au Musée municipal d’Agadir en présence du Ministre marocain de la Recherche, de la Gouverneure de la région d’Agadir, du Consul de général de France, du Maire de la ville et du Président de l’Université d’Agadir.

La délégation nantaise, composée de Michel Catala, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes) et coresponsable du programme Alliance Europa, Bernard Salvaing, Professeur émérite d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), et Eric Schnakenbourg, Professeur d’histoire moderne (Université de Nantes) et Directeur du CRHIA,  a fait le déplacement pour le vernissage de l’exposition et consolider les relations entre l’Université de Nantes et celle d’Agadir.

Lieu : Musée municipal du patrimoine Amazigh – Avenue Hassan II – Agadir

Partenaires :

Contact : crhia@univ-nantes.fr

  IMG_1878-1  20160229_175533-2