Archives par mot-clé : Europe

Journée d’études “Système européen, système régional, système international”

Stanislas Jeannesson, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, et Eric Schnakenbourg, MCF HDR d’histoire moderne et directeur-adjoint du CRHIA-Nantes, organisent, le 27 mars 2014 à Nantes, la journée d’études :

Système européen, système régional, système international

Consulter le programme de la journée

A consulter : www.crhia.fr

Lieu de la journée d’études : Université de Nantes – Campus Lettres – Bâtiment Censive – Salle de conférences

Contact : crhia@univ-nantes.fr

Michel Catala présente la question de la citoyenneté européenne et des politiques nationales sur la webTV de l’Université de Nantes

Dans le cadre du cycle de conférences “Chercheurs à la BU”, Michel Catala, Professeur d’histoire contemporaine et directeur du CRHIA,  a présenté, le 23 janvier 2014, les nouvelles recherches sur l’émergence d’une citoyenneté européenne dans le cadre de la construction d’une Europe politique et les résistances nationales qu’elle rencontre, à travers quelques exemples, notamment la difficile application de la liberté de circulation dans le cadre des accords de Schengen.

Le LABEX EHNE sur Euradionantes

Virginie Chaillou-Atrous, post-doctorante du LABEX EHNE au CRHIA-Nantes, a participé à l’émission “L’Europe dans tous ses états” sur Euradionantes le 24 octobre.

L’émission a été l’occasion de présenter le LABEX  et son axe 4 “L’Europe, les Européens et le monde” comme une façon d’allier le passé de l’Europe à notre présent.

 Ecouter le podcast de l’émission

En savoir sur Euradionantes

Dictionnaire historique et juridique de l’Europe

  • 3 Directeurs / plus de 80 auteurs / 450 notices
  • Pluridisciplinarité (Histoire, Droit, Sciences-Po, Culture…)
  • Union européenne et Grande Europe continentale
  • Références bibliographiques / Un éditeur de référence

Jean-Paul Bled, Edmond Jouve, Christophe Réveillard (dir.), Dictionnaire Historique et juridique de l’Europe, Coll. « Major », Paris, PUF, 2013, 410 p., 32 €

Le Dictionnaire historique et juridique de l’Europe est un ouvrage exceptionnel réunissant un grand nombre d’enseignants, juristes, politistes et historiens contemporanéistes, sous la direction de Jean-Paul Bled (université Paris Sorbonne), Edmond Jouve, (université Paris-Descartes), Christophe Réveillard, (université Paris Sorbonne), Son objectif est d’aider notamment le lecteur à approfondir et renouveler ses connaissances tant de l’Union européenne que de la grande Europe dans sa dimension continentale. Sous la forme de dictionnaire, l’ouvrage multiplie les entrées de diverses thématiques et disciplines sur l’Europe continentale, laquelle apparaît au total étudiée dans tous ses aspects et tous ses pays. Un grand nombre de notices porte également sur le droit de l’Union européenne, ses politiques, ses institutions, l’histoire communautaire et les questions d’actualité, crise de la zone euro, problématique des élargissements et de ses frontières. Dans leurs développements, les auteurs privilégient précision, mise à jour et référencement des notions étudiées ainsi que le recul nécessaire à l’analyse. Les connaissances sont précises, référencées et mises à jour notamment à destination des étudiants et des praticiens. L’ouvrage apparaît en effet comme un outil adapté aux recherches et travaux universitaires tout autant qu’à l’enrichissement de la culture générale du plus grand nombre sur ce vaste sujet : il est d’emploi facile et rapide, attractif, indexé, original, pédagogique, thématique, analytique, ambitieux, informatif. Une partie importante de l’ouvrage est également constituée d’entrées plus historiques élargissant le champ géographique à la grande Europe continentale et ses problématiques propres. Elles couvrent la période du grand XXe siècle (1870 à nos jours) permettant aux lecteurs de disposer d’une base de connaissances historiques suffisantes pour embrasser les racines et les causes des questions les plus contemporaines. Dans cette perspective, une place privilégiée est réservée aux conflits mondiaux et régionaux, la guerre froide, l’évolution des traités européens de sécurité. Enfin, une ouverture a été réservée aux notices entrant dans le champ de la culture générale nécessaire à l’appréhension de la question européenne telle que l’évolution de la pensée européenne contemporaine par ses courants philosophiques mais aussi littéraires grâce au choix de grands auteurs du XXe siècle à nos jours.

La caractéristique principale de cet ouvrage est l’extrême originalité de l’approche de l’Europe par ses auteurs d’horizons divers et tous spécialistes reconnus et prolifiques dans leur discipline. En effet, pour la première fois, cet ouvrage propose de réunir sous la forme d’un dictionnaire les disciplines notamment historique, juridique et de sciences politiques, et ainsi correspondre au besoin exprimé tant par les étudiants et enseignants que les praticiens de l’Union européenne (juristes d’entreprise, avocats, conseils, consultants, enseignants, lobbyistes) et de toute personne intéressée à la thématique de l’avenir de l’idée et de la construction européenne en vue de bénéficier sur le sujet d’une vision pluridisciplinaire élargie et complémentaire. Original, le dictionnaire l’est également à divers autres titres. Les auteurs ont souhaité prendre en compte la dimension continentale d’une Europe qui ne se limite donc pas à l’Union européenne même si les dernières évolutions de l’Union, processus historique, institutions, traités, politiques et droit communautaires, sont largement étudiées jusqu’aux développements les plus récents. L’approche thématique des auteurs, enseignants-chercheurs, induit également une vision plutôt analytique et fondé sur le débat des grandes questions d’actualité prégnantes avec l’approche des élections européennes de 2014 et la crise systémique qui frappe la zone euro. Ainsi, le dictionnaire questionne sans a priori le fonctionnement de l’UE ainsi que les défis de la grande Europe (Russie, énergie, frontières, etc.) pour en restituer l’image la plus proche de la réalité concrète. De plus, la démarche choisie, très pédagogique, allie originalité et attractivité et renouvelle en profondeur l’historiographie européenne dans un travail sans équivalent. Véritable outil de travail pour l’acquisition et l’enrichissement des connaissances en Sciences humaines et sociales, ce dictionnaire est aussi tout à fait adapté à la recherche scientifique par les champs multidisciplinaires qu’il emprunte et l’éminente qualité des spécialistes qu’il a sollicités.

Chaque entrée offre à son lecteur la définition précise de la notion visée et lui propose l’analyse des auteurs historiens, politistes, juristes ou littéraires. L’ouvrage unit à l’étude juridique et politique, l’apport historique et culturel de l’Europe pour rendre complémentaires les connaissances à l’intention des étudiants.

Les auteurs, tous spécialistes reconnus de leur discipline, ont choisi d’unir le travail d’analyse à la restitution des connaissances nécessaire à la meilleure compréhension possible de la question européenne. Originale et attractive, cette approche pédagogique renouvelle l’historiographie européenne au cœur de la crise systémique qui frappe la zone euro et à l’approche des prochaines élections européennes. Les directeurs Jean-Paul Bled, Edmond Jouve et Christophe Réveillard se sont entourés de près de quatre-vingt-dix auteurs enseignants et praticiens les plus reconnus scientifiquement dans leur discipline.

Ce travail qui renouvelle l’approche de la problématique européenne, a de bonnes chances de devenir l’ouvrage de référence indispensable et à portée de main pour tous ses nombreux lecteurs.

Présentation officielle du LABEX EHNE le 25 septembre à 18h

Le LABEX EHNE “Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe”  vous invite à participer à la présentation officielle du projet et de l’axe 4 “L’Europe, les Européens et le monde” :

Mercredi 25 septembre 2013

18h

Maison de l’Europe à Nantes

 TELECHARGER L’INVITATION

Merci de confirmer votre participation pour le 20 septembre 2013.

Postes et Diplomatie en Europe à l’Époque moderne

Le LabEx EHNE, le Centre des Archives diplomatiques et le Comité pour l’Histoire de La Poste organise le 25 septembre 2013, au Centre des Archives Diplomatiques de La Courneuve, la journée d’études : “La Poste, servante et actrice des relations internationales (XVIe-XIXe siècles)”.

Programme de la journée :

9h00

  • Mot de bienvenue : Muriel LE ROUX, chargée de recherche au CNRS, responsable des programmes scientifiques du Comité pour l’Histoire de La Poste et Richard BOIDIN, directeur des Archives diplomatiques.
  • Introduction : François CADILHON, professeur d’histoire moderne à l’université Bordeaux 3

9h30

1ère session : « Temps postaux, pratiques diplomatiques » (I), présidée par Reynald ABAD, professeur d’histoire moderne à l’université Paris-Sorbonne

  • Matthieu GELLARD : « La circulation de l’information dans le réseau diplomatique français à l’époque de Catherine de Médicis »
  • Olivier MAURIN : « Transmettre les correspondances du baron de Wettes et du marquis des Alleurs au-delà du Saint-Empire. Le réseau postal européen au service de la diplomatie française (1703-1715) »

10h45

2e session : « Temps postaux, pratiques diplomatiques » (II), présidée par Jean-Luc CHAPPEY, maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris I

  • Albane PIALOUX : « Chemins, contrôle et circulation de la dépêche diplomatique entre Paris et Rome au XVIIIe siècle »
  • Nicola TODOROV : « Les Postes du royaume de Westphalie et du grand-duché de Berg au service de la politique napoléonienne »
  • Yves BRULEY : « Correspondance et télégraphie dans la diplomatie du XIXe siècle »

12h05

Présentation de quelques documents d’exposition  par un conservateur des Archives diplomatiques

14h00

3e session : « L’information comme enjeu »,présidée par François CADILHON, professeur d’histoire moderne à l’université Bordeaux 3

  • Lucien BÉLY : « La surveillance des courriers. Une dimension de l’action diplomatique »
  • Stéphane GENÊT : « Organiser une correspondance secrète en temps de guerre : François de Bussy et l’Abbé Grossatesta à Londres (1744) »
  • Alexandre TESSIER : « Les à-côtés d’un officier des Postes françaises sous Louis XIV : Jean Richard, maître des courriers pour l’étranger et informateur de la cour d’Angleterre (1660-1680) »

15h35

4e session : « Postes internationales, modes d’emploi », présidée par Virginie MARTIN, maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris I

  • Stéphane BLOND : « L’Europe des Postes à la fin du XVIIIe siècle à travers le Nouvel itinéraire général de Louis-Michel Desnos »
  • Giora STERNBERG : « Les limites de la communication postale : la diplomatie épistolaire et le haut commandement français au Grand Siècle »
  • Marion BRÉTÉCHÉ : « Dans l’ordinaire précédent… La Poste, le journaliste et le diplomate »

16h55

  • Conclusion : Reynald ABAD, professeur d’histoire moderne à l’université Paris-Sorbonne

 

Renseignements et inscriptions :

Jean-Michel Guieu – « Editorial : L’Europe et la paix. Jalons pour une relecture de l’histoire européenne des XIXe-XXIe siècles », Matériaux pour l’histoire de notre temps 4/2012 (n° 108), p. 1-6.

Consulter l’éditorial

Jean-Michel Giueu est maître de conférences à l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, chercheur à l’UMR 8138 « IRICE » et membre de l’axe 4 du projet LabEx EHNE. Ses travaux portent principalement sur l’histoire du pacifisme et de l’engagement européen de la fin du XIXe siècle au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et sur le rôle des juristes dans les relations internationales.

Résumé de l’article:

Depuis la fin de la Guerre froide, un important courant historiographique a proposé une analyse du passé européen profondément renouvelée, nous invitant à repenser l’histoire du vieux continent sous un jour nettement plus sombre. Toutefois les notions de « cultures de guerre » et de « brutalisation » mis en valeur par ces travaux historiques récents ne peuvent dispenser les historiens d’évaluer le rôle tenu par les imaginaires et les pratiques de paix dans les sociétés européennes des XIXe-XXe siècle et de déterminer ainsi les contours d’une « culture de paix » en Europe à l’époque contemporaine.

L’Europe, les Européens et le monde

Le carnet de recherches « L’Europe, les Européens et le monde » se propose de diffuser les travaux de l’axe 4 du LabEx « Ecrire une Histoire nouvelle de l’Europe », porté par les Universités Paris-Sorbonne, Paris 1, Nantes et par l’Ecole des Chartes.

L’identité européenne se définit dans son rapport au reste du monde, proche ou lointain, à travers ses relations, ses échanges, ses « effets retours ». L’axe 4 va privilégier les circulations depuis et vers l’Europe dans tous leurs aspects, les transferts qu’elles impliquent et leurs impacts sur l’identité/les identités européennes. Les acteurs et les véhicules de ces relations fourniront une clé d’analyse : acteurs individuels, réseaux, organisations privées, organisations internationales.

Les travaux de recherche s’organisent en 3 thématiques :

  • Thème 1 : Echanges, circulations et migrations (coordination : F. Le Jeune et B. Marnot)
  • Thème 2 : Relations internationales et stratégies (coordination : M. Catala, S. Jeannesson et E. Schnakenbourg)
  • Thème 3 : Représentations et Altérité (coordination : V. Chaillou-Atrous, Y. Lignereux et C. Thibaud)

Le comité de pilotage restreint de l’axe 4 du LabEx EHNE est composé de :

  • Michel Catala
  • Eric Schnakenbourg
  • Stanislas Jeannesson

La coordination de l’axe 4 est assurée par Virginie Chaillou-Atrous