Archives par mot-clé : 20ème siècle

INSCRIVEZ-VOUS au colloque “Le système international face aux guerres civiles au 20ème siècle”

Michel CATALA, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes) et Directeur d’Alliance Europa, et Stanislas JEANNESSON, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), vous invitent à vous inscrire au prochain colloque international du CRHIA sur le thème :

Le système international
face aux guerres civiles au 20ème siècle

S’inscrire : accès au formulaire en cliquant ici

(entrée gratuite sur inscription)

Les problématiques porteront sur la prise en compte des guerres civiles par le système international et la manière dont il les gère, mais aussi sur le processus qui conduit ces types de conflits, de plus en plus nombreux et de plus en plus médiatisés, à faire évoluer le système, voire à le remettre en cause en ses fondements mêmes (cf. la tension entre souveraineté et ingérence).

La réflexion s’inscrira autour de trois axes :

  • l’internationalisation des guerres civiles, ou comment ces dernières acquièrent une dimension internationale, qui revêt plusieurs aspects : extension des enjeux à l’échelle régionale ou mondiale, intervention d’acteurs extérieurs étatiques ou non-étatiques, insertion du conflit – ou non – dans un cadre international structurel et juridique. On pourra aussi s’interroger, a contrario, sur ce qui explique que certaines guerres civiles échouent à acquérir toute dimension internationale. La question de l’intervention d’acteurs internationaux dans les sorties de guerres civiles fera aussi l’objet d’une attention particulière. C’est très certainement cet axe qui donnera lieu au nombre de communications le plus important.
  • les questions d’ordre diplomatique, qui là aussi pourront être déclinées en plusieurs volets : problème de la reconnaissance de l’une ou l’autre des parties en guerre, interventions d’un tiers dans le cadre de tentatives de conciliation, médiation et bons offices, adaptation des pratiques diplomatiques et consulaires aux situations de guerre civile.
  • la question de l’accueil et de la protection des réfugiés, qu’on peut, entre autres, envisager sous les angles juridique (conventions, organismes internationaux), humanitaire (action des ONG et des acteurs privés) et médiatique (rôle des émotions internationales et transnationales). Encore une fois, il ne s’agit pas de traiter ces questions pour elles-mêmes mais d’interroger leurs effets sur les évolutions du système international.

Consulter le programme

Le colloque sera précédé le 5 avril à 18h d’un séance exceptionnelle des RDV INA-Histoire sur le thème “Guerres civiles et interventions internationales, de 1945 à nos jours“. Plus d’informations ici

Partenaires :

Calendrier :

Contact : guerres@sciencesconf.org

Crédits photos : © REUTERS. Residents of Sarajevo take cover from sniper fire behind a United Nations Protection Force (UNPROFOR) armored vehicle during the siege of the Bosnia-Herzegovinian capital in 1993

Journées d’études “Être capitaine de navires en Europe occidentale de la fin du Moyen-Âge au XXe siècle : savoir-faire et savoir-être d’une profession maritime”

Bernard MICHON,  MCF en histoire moderne et Directeur-adjoint du CRHIA (Université de Nantes), et David PLOUVIEZ, MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes), organisent des journées d’études les 11 et 12 octobre 2017 sur le thème :

Être capitaine de navires en Europe occidentale

de la fin du Moyen-Âge au XXe siècle :

Savoir-faire et savoir-être d’une profession maritime

Entre savoirs acquis et empirisme, les capitaines accumulent de nombreuses connaissances au cours de leurs carrières, et cette journée d’études souhaiterait revenir sur leurs modalités d’acquisition en allant au-delà de l’inventaire et de la description pour tenter de restituer les dynamiques d’apprentissage. Comment les différentes formations au métier de capitaine se sont-elles adaptées à l’évolution socioculturelle de ces hommes, aux différentes conditions de navigation ou aux changements de contexte technologique sur le temps long ?

Télécharger le programme

Pour aller plus loin :

Lieu : Archives départementales de Loire-Atlantique – 6, rue de Bouillé – 44000 NANTES

Contact :

  • David PLOUVIEZ : david.plouviez@univ-nantes.fr
  • Bernard MICHON : bernard.michon@univ-nantes.fr

 

Parution : Le travail colonial. Engagés et autres mains-d’œuvre migrantes dans les empires 1850-1950

Eric Guerassimoff, Professeur de civilisation chinoise contemporaine au sein au CESSMA (UMR 245 Université Paris-Diderot/IRD),  et Issiaka Mande, Professeur à l’UQAM (Montréal, Canada) est membre du CIRDIS et du CESSMA (UMR 245 Université Paris-Diderot/IRD), viennent de publier :

Le travail colonial.

Engagés et autres mains-d’œuvre migrantes dans les empires 1850-1950

L’histoire du travail colonial s’est développée vigoureusement dans les pays du Sud depuis la fin du XXe siècle. Elle replace au centre la figure du colonisé, non seulement comme victime, mais aussi comme agent à part entière des sociétés coloniales. C’est dans cette dernière perspective que les contributions réunies dans le présent volume veulent s’inscrire. Ces études soulignent spécialement l’expérience de l’engagisme, la forme dominante entre 1850 et 1950, de ces relations de travail, examinent avec attention les moyens déployés par les engagés pour s’adapter à la coercition, ou bien y résister, et parfois, tourner les circonstances à leur avantage, dans les espaces coloniaux diversifiés (Antilles, océan Indien, Asie, Pacifique). Situées au carrefour de la recherche récente en histoire des migrations internationales au Sud et en histoire globale du travail, ces études ambitionnent de préciser le rôle joué par les institutions, les employeurs et l’intervention des migrants eux-mêmes dans la constitution des marchés coloniaux du travail.

Virginie Chaillou-Atrous, docteure en histoire contemporaine et chargée de l’animation scientifique de l’axe 4 du LabEx EHNE à Nantes, y a publier un article sur le thème : Engagés indiens et engagés africains  à La Réunion au XIXe siècle : une histoire commune ?

Pour aller plus loin : Riveneuve éditions