Parution : La conquête des Amériques. Amérindiens et conquérants au 16ème siècle

Grégory Wallerick, docteur en histoire moderne et membre associé au CRHIA (Université de Nantes) vient de publier :

La conquête des Amériques.

 Amérindiens et conquérants au 16ème siècle

L’année 1492 sonne comme une date majeure dans l’histoire du monde : la rencontre entre l’Europe et le continent américain, sous la bannière dressée par Christophe Colomb. C’est aussi la première mondialisation, c’est-à-dire la possibilité de considérer l’ensemble des terres dans le monde. De ce contact, deux conséquences sont directement appréciées.

Le premier retentissement concerne la découverte, pour les Européens, de différents peuples, appelés Indiens, qui semblent vierges de civilisation et de religion. Ces populations constituent autant de brebis égarées à convertir dans la foi catholique, alors que la menace musulmane se fait pressante et les dissensions au sein du christianisme augmentent. Une des conséquences immédiates pour les indigènes concerne la disparition des empires en place, comme ceux des Aztèques (ou Mexica) et des Incas, tant par les actions des conquérants que par l’apport involontaire de maladies.

La seconde conséquence est l’extension de l’Ancien monde. Les royaumes d’Espagne et du Portugal sont les premiers à être autorisés, par le Pape, à s’installer dans les espaces américains. D’autres grandes puissances européennes, comme les royaumes de France et d’Angleterre et, plus tard, la République des Provinces-Unies, cherchent, au cours du 16ème siècle, à s’implanter dans le Nouveau-Monde, de manière éphémère ou durable.

Ce sont donc les conséquences de cette rencontre qui nous intéressent particulièrement, notamment la manière dont les Européens parviennent à s’implanter, parfois après de vaines tentatives, sur un espace de convoitises et de rivalités. Le siècle de la conquête et de l’ appropriation des Amériques bouleverse profondément les deux protagonistes, l’Ancien et le Nouveau-Monde. La vision de la conquête à la fin de ce siècle contribue à créer une image persistante des nations conquérantes.

Partenaires :

Contact :

  • Grégory WALLERICK : gwallerick@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *