Bibliographie indicative: Les engagés dans les Antilles Françaises au XVIIIe siècle par Natacha Bonnet-Guilbaud, Docteure en Histoire contemporaine

– François BLANCPAIN, La colonie française de Saint-Domingue, Paris, Karthala, 2004, 244 p.

– Natacha BONNET, Seigneurs et planteurs, entre Ouest Atlantique et Antilles : Quatre familles du XVIIIe siècle, Thèse soutenue sous la direction de Guy SAUPIN, Université de Nantes, 2006, 669 p.

– Solène BRISSEAU, La vie des Bretons à Saint-Domingue dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, maîtrise d’histoire soutenu sous la direction de Serge BIANCHI, Université de Rennes, 2003, 430 p.

– Jacques de CAUNA, Au temps des isles à sucre : histoire d’une plantation de Saint-Domingue au XVIIIe siècle, Paris, Karthala, 1987, 250 p.

– Jacques de CAUNA, « Les difficultés d’insertion pour un petit blanc à Saint-Domingue : le cas type de Joinville-Gauban », in Bulletin du Centre d’histoire des espaces atlantiques, n° 6, 1993, p. 99-115.

– Michel DEVÈZE, Antilles, Guyanes, la Mer des Caraïbes de 1492 à 1789, Paris, Sedes, 1977, 382 p.

– Gabriel DEBIEN, La société coloniale aux XVIIe et XVIIIe siècles, t. 1 : les engagés pour les Antilles (1634-1715), thèse complémentaire, Revue d’Histoire des Colonies, 1951, t. 38, 280 p.

– Gabriel DEBIEN, « Les départs d’engagés par Nantes pour l’Amérique, 1691-1733 », in Bulletin de la Société Archéologique et Historique de Nantes et de la Loire-Atlantique, t. 114, 1975-1976, p. 19-31.

– Gabriel DEBIEN, « Les Saint-Maixentais aux Antilles au XVIIIe siècle », Notes d’histoire coloniale n° 137, in revue de la Société d’histoire et de sciences des Deux-Sèvres, t. 3, 1970, n° 2-3, p. 97-107.

– Gabriel DEBIEN et Louis MERLE, « Au commencement d’une fortune coloniale : un marchand et un colon (1673-1690) », in Bulletin de la société archéologique et historique de Nantes et de la Loire-Inférieure, 1953, p. 1-11.

– M. DELAFOSSE, Gabriel DEBIEN, « Marchands et colons des isles. Quelques lettres du XVIIe siècle », Notes d’histoire coloniale, in Revue Française de l’Histoire d’Outre-Mer, 1961, 40 p.

– Jean-Paul FORTIN, Les départs de Nantes vers les Antilles à partir des rôles d’armements (1694-1746), maîtrise d’histoire soutenue sous la direction de Gabriel DEBIEN, Université de Nantes, 1971.

– Charles FROSTIN, « Entre l’Anjou et Saint-Domingue : de l’ardoise au café, 1750-1791 », in Bulletin de la Société d’Histoire de la Guadeloupe, 1970, n° 13-14, p. 29-60.

– Charles FROSTIN, « Angevins de modeste condition établis à Saint-Domingue », Notes d’Histoire coloniale n° 139, in Revue Française de l’Histoire d’Outre-Mer, 1970, n° 209, p. 447-468.

– Isabelle GOSSELIN, Marie-Claire LE PORTZ, Françoise MOULIN, Nadine SIKORSKI, Les engagés pour les Antilles à partir du port de Nantes (1636-1732), maîtrise d’histoire soutenue sous la direction de Gabriel DEBIEN, Université de Nantes, 1971.

– Philippe HAUDRÈRE, « Les premiers colons de Léogane, 1666-1735 », in Actes du colloque Commerce et plantation dans la Caraïbe, XVIIe – XIXe siècles, Bordeaux, mars 1991, Bordeaux, Centre d’histoire des espaces atlantiques, 1992, Collection de la Maison des Pays ibériques, p. 71-79.

– Christian HUETZ de LEMPS, « Engagement et engagés au XVIIIe siècle », in Actes du colloque Commerce et plantation dans la Caraïbe, XVIIIe et XIXe siècles, Bordeaux, 1992, Collection de la Maison des Pays ibériques, Centre d’histoire des espaces atlantiques, p. 65-70.

– C. JAMIN, Les engagés pour les Antilles à partir des rôles d’armement nantais (1722-1772), maîtrise, Université de Nantes, 1971.

– Jean TANGUY, « Les premiers engagés partis de Nantes vers les Antilles, 1636-1660 », in Actes du 97e congrès nationales des sociétés savantes, Nantes, 1972, Paris, Bibliothèque Nationale, 1977, p. 53-81.

– A-S. de WIMPFFEN, Haïti au XVIIIe siècle ; richesse et esclavage dans une colonie française, édition présentée et annotée par Pierre PLUCHON, (édition originale : Voyage à Saint-Domingue pendant les années 1788-89 et 1790, 1797), Paris, Karthala, 1993, 311 p.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *