Regards d’ici et d’ailleurs sur l’engagisme, Journées internationales d’études, 8-11 novembre 2018, Ile de La Réunion


     Depuis plusieurs années, le Conseil départemental de La Réunion  est partie prenante d’actions destinées à une meilleure connaissance de l’histoire de l’engagisme. Ses interventions ont notamment pris appui sur les opérations de sauvetage des vestiges emblématiques de cette période significative de l’histoire de La Réunion, en particulier ceux du Lazaret de la Grande Chaloupe où  ont transité, entre 1860 et 1933, des passagers libres mais surtout des milliers de travailleurs engagés provenant essentiellement d’Asie, d’Afrique et des îles de l’océan Indien.

     Pour poursuivre la valorisation de ce grand chantier patrimonial et mémoriel, le Conseil départemental a mis en place un Conseil scientifique adossé au Lazaret de La Grande Chaloupe, lieu emblématique de l’engagisme et a confié à Mme Marimoutou Oberlé, docteure en histoire le pilotage scientifique d’un projet qui s’intitule « Regards d’ici et d’ailleurs sur les engagismes à La Réunion ».

Ce projet se propose, en collaboration avec des référents identifiés dans les régions- sources, de mieux connaître les situations des populations concernées, les circonstances et l’implication locale dans les départs, les réactions des pays sources sur les conditions de départ et de vie de ces travailleurs sous contrat sur ces « terres promises ».

En effet, les Archives de La Réunion et les Archives nationales d’outre-mer, quoique très riches sur le sujet, présentent un certain nombre de lacunes,  comme  la non-conservation des registres d’arrivée et d’immatriculation des engagés. Par ailleurs, la méconnaissance des situations des populations concernées, des documents et des réactions des pays sources sur les conditions de départ de ces travailleurs sous contrat vers des pays lointains, ainsi que sur leurs conditions de vie, sont un manque certain pour une connaissance globale du phénomène de l’engagisme.

Le projet, qui devrait se dérouler sur trois années, est ouvert à tous les champs disciplinaires et à toutes les thématiques ; les informations collectées seront mises à disposition des publics sur un  site  spécialisé du Conseil départemental. La première étape consiste en des Journées d’études programmées autour du 11 novembre, journée traditionnellement dédiée à la Mémoire des Engagés au Lazaret de La Grande Chaloupe.

Ces Journées d’études s’inscrivent dans le cadre de la commémoration de l’arrivée des premiers « engagés du sucre » en 1828, alors même que l’esclavage n’était pas aboli. 

Elles se dérouleront du 8 au 11 novembre 2018 et permettront de confronter les regards de chercheurs venus  des pays de l’Océan indien et d’Europe et les demandes des publics.

Elles s’organiseront autour de  trois principaux axes, d’une part, un état des lieux sur les sources locales et les biais engendrés par leur état lacunaire, d’autre part un questionnement sur la situation des régions d’origine au moment des départs et/ou l’impact de ces départs, enfin une première présentation des sources existantes dans les régions d’origine et les problèmes posés  pour les collecter.

Consultez le programme ici.

Coordinatrice scientifique: Michèle Marimoutou Oberlé, chercheuse associée au CRHIA



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.