La diffusion des produits ultramarins en Europe (16e-18e siècle)

Marguerite MARTIN, docteure en histoire moderne de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et Maud VILLERET, docteure en histoire moderne de l’Université de Nantes et membre associée au CRHIA (Université de Nantes), viennent de publier le numéro 60 de la collection Enquêtes et Documents sur le thème :

La diffusion des produits ultramarins en Europe

(16e-18e siècle)

Résumé :

Du 16e au 18e siècle, l’essor des consommations européennes s’accompagne d’un renouvellement des marchandises disponibles. L’arrivée massive de produits tropicaux alimentaires (sucre, café, tabac), des matières premières du textile (coton, colorants), et des produits manufacturés (cotonnades imprimées, porcelaines) contribue à la transformation des goûts européens. L’objectif de l’ouvrage est de saisir les différentes étapes de la circulation des produits ultramarins : l’arrivée dans les métropoles européennes, la transformation dans les ateliers et les manufactures, la distribution. La diffusion de ces produits lointains, souvent chers et fragiles, permet d’éclairer le fonctionnement des économies européennes, en particulier les capacités d’adaptation des acteurs du commerce et de l’industrie. La redistribution des produits ultramarins traverse les frontières impériales ou étatiques et leur acheminement se poursuit malgré les conflits. Mais l’intégration de ces nouveaux produits dans la consommation et les usages des Européens ne va pas de soi. Pour comprendre comment les produits ultramarins ont été adaptés au goût des Européens, les auteurs réunis dans cet ouvrage ont étudié les stratégies déployées par l’ensemble des acteurs marchands, épiciers, manufacturiers, négociants. Leurs contributions montrent les différents rythmes de diffusion des produits ultramarins à la période moderne en fonction des espaces européens, urbains et ruraux, connectés ou non à un empire colonial.

Contact : Maud Villeret > villeretmaud@gmail.com

Pour aller plus loin


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.