Archives par mot-clé : Orient

Séminaire inter-axes « Regards croisés sur la notion d’Occident: histoire européenne et point de vue asiatique », vendredi 12 mai 10h-12h

La deuxième séance du séminaire inter-axes du Labex EHNE aura lieu ce vendredi 12 mai de 10 à 12 heures à la Maison de la recherche (salle D421) à Paris.

La discussion sera centrée sur la notion d’ « Occident », à travers une approche croisée d’histoire politique (perspectives européennes), et plus géopolitique (perspectives asiatiques), à partir des pistes générales de la notice The West : a conceptual exploration de l’encyclopédie EGO (Europäische Geschichte on line, produite par le Leibniz Institut fur Europäische Geschichte de Mayence, partenaire du LabEx EHNE).

Les deux intervenants seront Christophe Poupault, professeur d’histoire en CPGE, et Hugues Tertrais, professeur émérite à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, fondateur du Centre d’Histoire de l’Asie Contemporaine (CHAC).

Après l’exposé des deux intervenants, un débat peut s’engager, auquel le public est invité à participer.

Journée d’études « Consuls et services consulaires dans une perspective globale, XIXe-XXe siècles »

Dans le cadre du LabEx EHNE, Fabrice Jesné, MCF en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, organise, le 9 octobre 2014, la journée d’études :

Consuls et services consulaires dans une perspective globale

XIXe-XXe siècles

Depuis une vingtaine d’années, les consuls et les services consulaires européens et extra-européens ont fait l’objet de travaux qui, s’ils sont relativement nombreux, ne suffisent pas à constituer un objet d’étude clairement identifié, notamment pour l’époque contemporaine. La richesse de l’activité consulaire a pourtant été suffisamment démontrée : en plus de faciliter le commerce des ses « nationaux » outre-mer, le consul est en charge de leur état-civil, de leurs institutions communautaires et de leurs relations avec les autres communautés marchandes ainsi qu’avec les autorités et la société locales. Au sein du corpus d’études consacrées aux consuls, plusieurs travaux explorent également l’écheveau des relations que noue généralement le consul entre le poste dont il est titulaire, son pays ou sa région d’origine, et les lieux de ses activités, qu’elles soient commerciales, diplomatiques, politiques, privées ou culturelles. Bien souvent, cependant, les études consacrées aux consuls concernent un poste, un service consulaire national, ou encore une de ses déclinaisons régionales. Sans doute l’effort de comparaison entre les différentes situations individuelles, locales ou nationales qui est mené depuis plusieurs années à l’occasion de diverses rencontres scientifiques mérite-t-il d’être poursuivi, notamment en posant la question du déploiement des services consulaires à l’échelle mondiale…

Télécharger le programme de la journée d’études

Pour aller plus loin : consulter le site du CRHIA