Archives par mot-clé : mondialisation

Publication, Tianjin cosmopolis, une autre histoire de la mondialisation, Pierre Singaravélou

Pierre Singaravélou,

Professeur à l’Université  Paris I Panthéon-Sorbonne,

publie

Tianjin cosmopolis, une autre histoire de la mondialisation

aux éditions du Seuil.

La mondialisation n’est pas un vain mot pour désigner ce qui survient au tournant du xxe siècle à Tianjin, capitale diplomatique de l’empire du Milieu. Cette ville chinoise méconnue suscite alors la convoitise de toutes les puissances de la planète en quête de concessions territoriales.

Des hommes du monde entier s’y aventurent pour faire fortune. L’audacieux vice-roi Li saisit l’occasion pour transformer le siège de son pouvoir en un laboratoire de la « modernité » urbaine. La guerre des Boxeurs durant l’été 1900 transforme brutalement la ville en une commune insurrectionnelle : les sièges des concessions étrangères puis de la cité autochtone détruisent des quartiers entiers et, suite à la victoire inattendue des forces alliées, de nombreux civils chinois sont massacrés. Avec la volonté affichée de moderniser Tianjin et sa région, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, les États-Unis, la Russie, le Japon, l’Italie et l’Autriche-Hongrie fondent sur-le-champ le premier gouvernement international de l’époque contemporaine.

En analysant ici tous les aspects d’une expérience politique unique, Pierre Singaravélou offre une vision renouvelée des origines de la mondialisation actuelle qui fut, dès l’origine, une coproduction entre puissances européennes, asiatiques et états-unienne.

« Les consuls », deuxième édition de l’émission débat du Labex EHNE Axe 4 sur Euradionantes.

Dans le cadre d’un partenariat avec Euradionantes, des chercheurs nantais mais également des chercheurs du monde entier vous donnent un rendez-vous trimestriel pour débattre sur l’histoire des Européens dans le monde et sur la vision de l’Europe et des Européens à travers le monde. Cette émission-débat propose de s’interroger sur la construction de l’identité européenne dans son rapport au reste du monde, proche ou lointain, à travers ses relations, ses échanges, ses « effets retours ». En apportant un regard neuf sur l’histoire, les invités tenteront  d’expliquer la crise économique, politique, culturelle et identitaire que connait actuellement l’Europe.

La deuxième émission-débat de l’axe 4 du LabEx EHNE a été enregistrée le 10  octobre dernier dans les studios d’Euradionantes. Cette émission, pensée et animée par le Centre de Recherches en Histoire internationale et Atlantique (CRHIA), avait pour thème “Les consuls”. Cette émission s’inscrit dans la continuité de la journée d’études « Consuls et services consulaires dans une perspective globale, XIXe-XXe siècles », organisée le 9 octobre 2014 à l’Université de Nantes par Fabrice Jesné, maître de conférences en histoire contemporaine.

Invités:

  • M . Korkut Tufan, Consul général de Turquie
  • M. Jacques Chambris, Colonel retraité, petit-fils de Marcel Baudez
  • M. Fabrice Jesné, Maître de conférence en histoire contemporaine à l’Université de Nantes
  • M. Stanislas Jeannesson, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Nantes

Pour écouter l’émission cliquer sur le lien suivant: http://www.euradionantes.eu/emission/labex

 

 

 

Journée d’études « Consuls et services consulaires dans une perspective globale, XIXe-XXe siècles »

Dans le cadre du LabEx EHNE, Fabrice Jesné, MCF en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, organise, le 9 octobre 2014, la journée d’études :

Consuls et services consulaires dans une perspective globale

XIXe-XXe siècles

Depuis une vingtaine d’années, les consuls et les services consulaires européens et extra-européens ont fait l’objet de travaux qui, s’ils sont relativement nombreux, ne suffisent pas à constituer un objet d’étude clairement identifié, notamment pour l’époque contemporaine. La richesse de l’activité consulaire a pourtant été suffisamment démontrée : en plus de faciliter le commerce des ses « nationaux » outre-mer, le consul est en charge de leur état-civil, de leurs institutions communautaires et de leurs relations avec les autres communautés marchandes ainsi qu’avec les autorités et la société locales. Au sein du corpus d’études consacrées aux consuls, plusieurs travaux explorent également l’écheveau des relations que noue généralement le consul entre le poste dont il est titulaire, son pays ou sa région d’origine, et les lieux de ses activités, qu’elles soient commerciales, diplomatiques, politiques, privées ou culturelles. Bien souvent, cependant, les études consacrées aux consuls concernent un poste, un service consulaire national, ou encore une de ses déclinaisons régionales. Sans doute l’effort de comparaison entre les différentes situations individuelles, locales ou nationales qui est mené depuis plusieurs années à l’occasion de diverses rencontres scientifiques mérite-t-il d’être poursuivi, notamment en posant la question du déploiement des services consulaires à l’échelle mondiale…

Télécharger le programme de la journée d’études

Pour aller plus loin : consulter le site du CRHIA