Archives par mot-clé : Monde

Les consuls, agents de la présence française dans le monde (18e-19e siècles)

Fabrice JESNE, MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes) et Directeur des études pour les époques moderne et contemporaine à l’Ecole française de Rome, vient de publier le numéro 57 d’Enquêtes et Documents sur le thème :

Les consuls, agents de la présence française dans le monde

18e-19e siècles

Résumé :

D’abord pensée pour favoriser les échanges commerciaux en Méditerranée, l’institution consulaire devient, au cours des temps modernes puis de l’époque contemporaine, un instrument de rayonnement extérieur des monarques puis des nations. Par ses deux empires coloniaux successifs, par la dimension globale de son commerce et de ses ambitions géopolitiques, par la puissance de son économie précocement industrialisée et son influence culturelle, la France projette ses « nationaux » sur tous les continents, et cela très tôt et dans la durée. Pour gérer les multiples intérêts français à l’étranger, l’État dispose d’un type d’agents précieux par leur caractère polyédrique : les consuls. Leur fonctionnarisation progressive, de même que leurs fonctions d’information, d’intermédiation marchande et d’administration des ressortissants sont bien connues de l’historiographie spécialisée. En revanche cet ouvrage entend examiner le rôle des consuls dans la présence française dans le monde, une présence multiforme qui ne se réduit pas aux seules ambitions coloniales ou impériales. Si l’extension du réseau consulaire reflète à la fois la présence commerciale et politique française, elle est aussi en partie tributaire des stratégies, des consuls eux-mêmes.

Cette publication est issue d’une journée d’études organisée en 2014 par le CRHIA (Université de Nantes) et le Laboratoire d’Excellence « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe ».

Pour aller plus loin

Contact : Fabrice JESNE : fabrice.jesne@univ-nantes.fr

Parution : Circulations savantes entre l’Europe et le monde, 17e-20e siècles

Thomas PREVERAUD, MCF en histoire des mathématiques à l’Université d’Artois et membre associé au CRHIA (Université de Nantes), vient de publier le numéro 56 de la collection Enquêtes et Documents suite à une journée d’études organisée avec le soutien de l’axe 4 du LabEx EHNE :

 Circulations savantes entre l’ Europe et le monde,

17e-20e siècles

L’étude de la construction de l’ identité européenne doit être envisagée sous l’angle de la circulation des savoirs, idées et pratiques produits dans les champs scientifiques, techniques ou culturels et transférés entre espace européen et extra-européen. Cet ouvrage en offre un éclairage au moyen d’études de cas variés, avec une perspective temporelle volontairement longue : les techniques de raffinage du sucre au 17e siècle (M. Tanguy), la géométrie et l’astronomie transmis en pays d’Islam aux 18e et 19e siècles (P. Ageron), les pratiques des sciences expérimentales à la charnière du 19e siècle (T. Bru), les procédés de synthèse de l’ammoniac le long de la vallée ligérienne dans les années 1950 (P. Martin), ou encore le développement au 20e siècle de champs disciplinaires incarnés institutionnellement (E. Plosceanu) ou par des pratiques militantes (A. Vrignon).

Puisque ces transferts agissent à l’interface de territoires en mutation, les auteurs du présent ouvrage proposent ainsi de redessiner ces frontières et questionnent la verticalité des transferts savants entre territoires récepteur et émetteur. Les six contributeurs insistent sur les processus de recomposition locale des connaissances et de leur redistribution à une échelle qui dépasse celles des territoires où sont produits et reçus les savoirs, mettant à jour le rôle des médiateurs, acteurs décisifs à l’interface entre l’Europe et le reste du monde.

 

Pour aller plus loin : cliquer ici

Contact :

Partenaires :

Recrutement : chaire d’excellence EHNE – axe 4 « L’Europe, les Européens et le monde »

Dans le cadre du LabEx EHNE (Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe), l’axe 4 « L’ Europe, les Européens et le monde« , accueille pour une durée de 3 mois fractionnable un chercheur étranger de réputation internationale pour l’associer à ses travaux au premier semestre de l’année universitaire 2017-2018.

Le programme de recherches EHNE, Écrire une Histoire Nouvelle de l’Europe, est l’un des 15 projets SHS retenus dans le cadre de la seconde vague nationale de sélection des Laboratoires d’excellence (LabEx).

En réunissant un véritable capital de compétences pour une durée de 8 ans (2012-2019), le but d’EHNE est d’éclairer la crise que connaît actuellement l’Europe en s’adressant tout autant au monde scientifique qu’au monde enseignant, aux citoyens qu’aux politiques, notamment par la réalisation d’une encyclopédie numérique.

Sous la responsabilité d’Eric Schnakenbourg, le Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 – Université de Nantes) est en charge de l’axe 4. Cet axe, intitulé « L’Europe, les Européens et le monde« , est piloté par Michel Catala. Il privilégie l’étude des circulations depuis et vers l’Europe dans tous leurs aspects, les transferts qu’elles impliquent et leurs impacts sur l’identité / les identités européennes.

Les travaux de recherche s’organisent en 3 thématiques :

  • Thème 1 :  » Echanges, circulations et migrations » (coordination : F. Le Jeune et B. Marnot)
  • Thème 2 :  » Relations internationales et stratégies » (coordination : M. Catala, S. Jeannesson et E. Schnakenbourg)
  • Thème 3 :  » Représentations et Altérité » (coordination : V. Chaillou-Atrous, Y. Lignereux et C. Thibaud).

Les candidat(e)s devront avoir le souci de montrer à partir de leurs recherches ou de leur parcours l’intérêt qu’ils portent à l’étude des thématiques évoquées ci-dessus. Le ou la candidat(e) retenu(e) participera en langue française aux activités d’enseignement et de recherche liées aux thématiques du LabEx (séminaires de Master à l’Université de Nantes, participation à des séminaires organisés par d’autres axes du LabEx, animation de conférences « grand public »). Il (elle) participera également aux publications du LabEx, notamment à l’encyclopédie thématique en ligne. Il (elle) pourra exploiter entre autres des sources du Centre des Archives diplomatiques de Nantes (CADN).

Calendrier :

  • Date-limite de candidature : 30 janvier 2017
  • Séjour de trois mois fractionnable durant le premier semestre de l’année universitaire 2017-2018.

Télécharger :

Pour aller plus loin :

Lieu : Université de Nantes – CRHIA

Contact : Virginie CHAILLOU-ATROUS : labexehne4@univ-nantes.fr

 

COSMOPOLIS présente : « Migrations. L’Europe dans le mouvement du monde. 20e et 21e siècles », Expositions-Spectacles-conférences-films, Nantes du 12 septembre au 9 octobre 2016

Migrations

L’Europe dans le mouvement du monde, 20e et 21e siècles

À l’heure où l’on parle de crise migratoire, d’envahissement ou de crise identitaire, Cosmopolis et ses partenaires proposent, à travers un programme pluridisciplinaire, de prendre du recul en explorant les différentes facettes de l’histoire récente des migrations en Europe, continent à la fois origine et destination de grands mouvements de populations.

En effet, tout au long de son histoire, et plus particulièrement aux 20e et 21e siècles, le continent européen a été à la fois l’origine et la destination de grandes migrations. Guerres, révolutions, persécutions politiques ou religieuses, difficultés économiques, famines, problèmes climatiques, les mouvements de populations d’hier ont souvent les mêmes origines que ceux d’aujourd’hui.

L’événement « Migrations, l’Europe dans le mouvement du monde. 20e et 21e siècles » sera ainsi consacré à cette problématique complexe, au cœur d’enjeux nationaux et internationaux, dans le but de ne pas nous faire oublier que des millions d’Européens ont dû – eux aussi – quitter leur pays ou l’Europe.

Les expositions pédagogiques, artistiques et photos de l’agence Magnum notamment, les conférences de spécialistes, les films, spectacles et ateliers, proposés du 12 septembre au 9 octobre à Cosmopolis et dans une vingtaine de lieux de la Ville, seront autant d’éclairages historiques et géopolitiques, de regards sensibles, de paroles sur un sujet d’actualité qui fait, encore aujourd’hui, l’objet de nombreux débats.

Téléchargez le programme complet ici.

Contacts:

L’ Espace Cosmopolis
18 rue Scribe
44000 Nantes
02 51 84 36 70

Dans le cadre des travaux de l’axe 4 du LabEx EHNE, Michel Catala (Professeur d’histoire contemporaine, CRHIA/Université de Nantes) a participé à la réalisation d’une exposition pédagogique conçue par Expozao en partenariat avec l’Université de Nantes, la ville de Nantes et Nantes Métropole

Migrations : Une histoire européenne

Si l’arrivée récente en Europe de centaines de milliers de réfugiés venus du Moyen-Orient a choqué les esprits, de tels mouvements de population ont marqué régulièrement l’histoire de l’Europe, singulièrement au 20e siècle.

L’exposition propose une plongée dans un volet majeur de l’histoire européenne depuis 1900 en revenant sur les vagues de migrations, souvent de très grande ampleur, qui n’ont jamais cessé de la jalonner.

  • Du 12 septembre au 9 octobre 2016
  • Du lundi au vendredi de 13h30 à 18h
  • Samedi et Dimanche de 14h à 18h, Espace Cosmopolis, Nantes.

 

 

 

Publication, Les négociants européens et le monde, histoire d’une mise en connexion, PUR, 2016, Par V. Chaillou-Atrous, J-F. Klein et A. Resche.

Virginie Chaillou-Atrous, docteure en histoire contemporaine et chargée de l’animation scientifique du LabEx EHNE au CRHIA (Université de Nantes), Jean-François Klein, MCF en histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), et Antoine Resche, doctorant en histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), viennent de publier le numéro 54 d’Enquêtes et Documents :

Les négociants européens et le monde.

Histoire d’une mise en connexion

Bien avant l’ère chrétienne, des négociants de tous horizons contribuèrent à la première mise en connexion globale dans l’océan Indien et en mer de Chine formant un véritable « système-monde afro-eurasien ».  Au 15e siècle, les Portugais  suivis immédiatement par les Espagnols et les Hollandais, puis  les Anglais et les Français au 17e siècle, viennent s’immiscer dans « ce long filet de synchronie » commercial. Ce fut alors, pour ces négociants européens, le temps d’un apprentissage pour, finalement, concurrencer ces marchés locaux. Normé ou privé, sur l’océan Indien, Pacifique ou Atlantique, ce commerce transforma le monde dans une mesure qui dépasse de très loin la sphère marchande et financière. Avec leurs marchandises, ces négociants exportèrent également des cultures, des idées et des croyances, participant tous, à leur échelle, à la mise en connexion du monde. L’histoire des négociants est, par essence, une histoire transnationale et connectée.

En dépit de cela, les patrons de maisons de commerce ont été longtemps des laissés pour compte de l’historiographie, et, jusqu’à récemment, bien peu s’intéressèrent aux trajectoires de ces hommes et aux réseaux qu’ils tissèrent. Il n’est donc pas illégitime de tenter ici ce petit essai qui fait suite à la très riche journée d’études qui s’est tenue à l’Université de Nantes, dans le cadre du CRHIA et du LabEx EHNE  (notamment l’axe 4 porté par le CRHIA et l’Université de Nantes : « L’Europe, les Européens et le monde »), avec pour but d’évaluer, dans la mesure du possible, la place et le rôle joué par les négociants européens dans cette mise en connexion des hommes et des territoires du 16e au 20e siècle…

Pour aller plus loin :

Contact : Virginie Chaillou-Atrous : labexehne4@univ-nantes.fr

 

L’invitée d’actualité : L’Europe et le monde en 1900 sur Euradionantes

Virginie Chaillou-Atrous, post-doctorante en histoire contemporaine et chargée de l’animation scientifique de l’axe 4 du LabEx EHNE, était l’invitée d’actualité sur Euradionantes à l’occasion de l’exposition « L’Europe et le monde en 1900 ».

Ré-écouter l’émission

Pour aller plus loin :

Exposition « L’Europe et le monde en 1900 »

Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 – Université de Nantes)

Euradionantes

Transferts des savoirs et pratiques scientifiques, techniques, culturels entre l’Europe et le monde, 17e-20e siècles.

Dans le cadre du LabEx EHNE, Thomas Preveraud, docteur en histoire contemporaine et membre associé au CRHIA-Nantes, organise, le 19 février 2015, la journée d’études :

Transferts des savoirs et pratiques scientifiques, techniques, culturels entre l’Europe et le monde,

17e-20e siècles

Les processus de construction de l’identité européenne méritent d’être étudiés en envisageant les formes de relations et d’échanges avec le reste du monde dans le domaine de la production et de la diffusion des savoirs et pratiques scientifiques, techniques et culturels. Ces transferts ont pu être émis depuis l’Europe ou lui être destinés, sans oublier les effets retours. L’analyse des discours et des pratiques s’inscrit dans une perspective temporelle longue (17e-20e siècles) afin de saisir les dynamiques et la diversité des modalités de transferts des savoirs entre l’Europe et le monde…
Télécharger le programme

Consulter le site web du Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 – Université de Nantes)

Exposition : L’Europe et le monde en 1900

Le LabEx EHNE et son axe « L’Europe, les Européens et le monde », en partenariat avec le CRHIA (EA1163),  la BU Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Nantes et la Maison de l’Europe à Nantes, vous invite à découvrir l’exposition :

« L’Europe et le monde en 1900 »

Vernissage le 4 décembre à 18h30 à la Maison de l’Europe à Nantes

33 rue de Strasbourg – 44000 Nantes

Du 5 décembre 2014 au 15 janvier 2015 à la Maison de l’Europe à Nantes

Du 4 au 28 février 2015 à la Bibliothèque Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Nantes et à la Bibliothèque Paul Bois (CRHIA)

Cette exposition, créée grâce au fonds de plaques de verre du Lycée Colbert à Paris, permet de redécouvrir des clichés uniques sur des thèmes aussi variés que les villes européennes, l’Algérie coloniale, le monde balkanique et ottoman ou la représentation des femmes à l’aube du XXème siècle.

Télécharger le carton d’invitation au vernissage (4 décembre 2014 à 18h30)

Journée d’études « Consuls et services consulaires dans une perspective globale, XIXe-XXe siècles »

Dans le cadre du LabEx EHNE, Fabrice Jesné, MCF en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, organise, le 9 octobre 2014, la journée d’études :

Consuls et services consulaires dans une perspective globale

XIXe-XXe siècles

Depuis une vingtaine d’années, les consuls et les services consulaires européens et extra-européens ont fait l’objet de travaux qui, s’ils sont relativement nombreux, ne suffisent pas à constituer un objet d’étude clairement identifié, notamment pour l’époque contemporaine. La richesse de l’activité consulaire a pourtant été suffisamment démontrée : en plus de faciliter le commerce des ses « nationaux » outre-mer, le consul est en charge de leur état-civil, de leurs institutions communautaires et de leurs relations avec les autres communautés marchandes ainsi qu’avec les autorités et la société locales. Au sein du corpus d’études consacrées aux consuls, plusieurs travaux explorent également l’écheveau des relations que noue généralement le consul entre le poste dont il est titulaire, son pays ou sa région d’origine, et les lieux de ses activités, qu’elles soient commerciales, diplomatiques, politiques, privées ou culturelles. Bien souvent, cependant, les études consacrées aux consuls concernent un poste, un service consulaire national, ou encore une de ses déclinaisons régionales. Sans doute l’effort de comparaison entre les différentes situations individuelles, locales ou nationales qui est mené depuis plusieurs années à l’occasion de diverses rencontres scientifiques mérite-t-il d’être poursuivi, notamment en posant la question du déploiement des services consulaires à l’échelle mondiale…

Télécharger le programme de la journée d’études

Pour aller plus loin : consulter le site du CRHIA

Appel à communications « Transferts de savoirs et de pratiques scientifiques, techniques et culturels entre l’Europe et le monde (XVIIe – XXe siècles) »

Dans le cadre de l’axe 4  du LabEx EHNE, Thomas Preveraud, doctorant en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, organise une journée d’études le 19 février 2015 à Nantes sur le thème :

« Transferts de savoirs et de pratiques scientifiques, techniques et culturels entre l’Europe et le monde (XVIIe – XXe siècles)

Les processus de construction de l’identité européenne méritent d’être étudiés en envisageant les formes de relations et d’échanges avec le reste du monde dans le domaine de la production et de la diffusion des savoirs et pratiques scientifiques, techniques et culturels. Ces transferts peuvent être émis  depuis  l’Europe  ou  lui  être  destinés, sans oublier les effets retours.  Les communications pourront aborder les types d’échanges qui reposent sur l’oralité et la transmission en présence des protagonistes et ceux qui agissent « à distance » par la voie de l’écrit (imprimés ou correspondances). Les cadres institutionnels et les vecteurs de production et de diffusion du savoir examinés seront divers :  universités,  écoles  militaires,  séminaires,  écoles  d’arts,  apprentissage, sociétés  savantes,académies nationales, manuels d’enseignement, littérature, conférences, correspondances, journaux,voyages, etc. Dans le cadre de cette journée d’études qui se veut pluridisciplinaire, l’analyse des discours et des pratiques s’inscrit dans une perspective temporelle longue (XVIIe-XXe siècles) afin de saisir les dynamiques et la diversité des modalités de transferts des savoirs entre l’Europe et le monde. Il s’agira notamment de comprendre comment ces échanges œuvrent, d’un territoire à l’autre, dans la spécialisation, la standardisation et la professionnalisation des pratiques scientifiques, techniques et culturelles. L’objectif est d’apporter des éléments de réflexion sur ces questions à partir d’approches méthodologiques et d’études de cas variées.

Les propositions de communications (maximum 2000 signes espaces compris), ainsi qu’un bref curriculum vitæ,   sont   à   adresser   par   voie   électronique,   avant   le   30   octobre   2014,   à  thomaspreveraud@yahoo.com et seront soumises à un comité scientifique pour un retour le 15 novembre 2014.

Télécharger l’appel à communications