Archives par mot-clé : Européens

Recrutement : chaire d’excellence EHNE – axe 4 « L’Europe, les Européens et le monde »

Dans le cadre du LabEx EHNE (Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe), l’axe 4 « L’ Europe, les Européens et le monde« , accueille pour une durée de 3 mois fractionnable un chercheur étranger de réputation internationale pour l’associer à ses travaux au premier semestre de l’année universitaire 2017-2018.

Le programme de recherches EHNE, Écrire une Histoire Nouvelle de l’Europe, est l’un des 15 projets SHS retenus dans le cadre de la seconde vague nationale de sélection des Laboratoires d’excellence (LabEx).

En réunissant un véritable capital de compétences pour une durée de 8 ans (2012-2019), le but d’EHNE est d’éclairer la crise que connaît actuellement l’Europe en s’adressant tout autant au monde scientifique qu’au monde enseignant, aux citoyens qu’aux politiques, notamment par la réalisation d’une encyclopédie numérique.

Sous la responsabilité d’Eric Schnakenbourg, le Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 – Université de Nantes) est en charge de l’axe 4. Cet axe, intitulé « L’Europe, les Européens et le monde« , est piloté par Michel Catala. Il privilégie l’étude des circulations depuis et vers l’Europe dans tous leurs aspects, les transferts qu’elles impliquent et leurs impacts sur l’identité / les identités européennes.

Les travaux de recherche s’organisent en 3 thématiques :

  • Thème 1 :  » Echanges, circulations et migrations » (coordination : F. Le Jeune et B. Marnot)
  • Thème 2 :  » Relations internationales et stratégies » (coordination : M. Catala, S. Jeannesson et E. Schnakenbourg)
  • Thème 3 :  » Représentations et Altérité » (coordination : V. Chaillou-Atrous, Y. Lignereux et C. Thibaud).

Les candidat(e)s devront avoir le souci de montrer à partir de leurs recherches ou de leur parcours l’intérêt qu’ils portent à l’étude des thématiques évoquées ci-dessus. Le ou la candidat(e) retenu(e) participera en langue française aux activités d’enseignement et de recherche liées aux thématiques du LabEx (séminaires de Master à l’Université de Nantes, participation à des séminaires organisés par d’autres axes du LabEx, animation de conférences « grand public »). Il (elle) participera également aux publications du LabEx, notamment à l’encyclopédie thématique en ligne. Il (elle) pourra exploiter entre autres des sources du Centre des Archives diplomatiques de Nantes (CADN).

Calendrier :

  • Date-limite de candidature : 30 janvier 2017
  • Séjour de trois mois fractionnable durant le premier semestre de l’année universitaire 2017-2018.

Télécharger :

Pour aller plus loin :

Lieu : Université de Nantes – CRHIA

Contact : Virginie CHAILLOU-ATROUS : labexehne4@univ-nantes.fr

 

Parution : La conquête des Amériques. Amérindiens et conquérants au 16ème siècle

Grégory Wallerick, docteur en histoire moderne et membre associé au CRHIA (Université de Nantes) vient de publier :

La conquête des Amériques.

 Amérindiens et conquérants au 16ème siècle

L’année 1492 sonne comme une date majeure dans l’histoire du monde : la rencontre entre l’Europe et le continent américain, sous la bannière dressée par Christophe Colomb. C’est aussi la première mondialisation, c’est-à-dire la possibilité de considérer l’ensemble des terres dans le monde. De ce contact, deux conséquences sont directement appréciées.

Le premier retentissement concerne la découverte, pour les Européens, de différents peuples, appelés Indiens, qui semblent vierges de civilisation et de religion. Ces populations constituent autant de brebis égarées à convertir dans la foi catholique, alors que la menace musulmane se fait pressante et les dissensions au sein du christianisme augmentent. Une des conséquences immédiates pour les indigènes concerne la disparition des empires en place, comme ceux des Aztèques (ou Mexica) et des Incas, tant par les actions des conquérants que par l’apport involontaire de maladies.

La seconde conséquence est l’extension de l’Ancien monde. Les royaumes d’Espagne et du Portugal sont les premiers à être autorisés, par le Pape, à s’installer dans les espaces américains. D’autres grandes puissances européennes, comme les royaumes de France et d’Angleterre et, plus tard, la République des Provinces-Unies, cherchent, au cours du 16ème siècle, à s’implanter dans le Nouveau-Monde, de manière éphémère ou durable.

Ce sont donc les conséquences de cette rencontre qui nous intéressent particulièrement, notamment la manière dont les Européens parviennent à s’implanter, parfois après de vaines tentatives, sur un espace de convoitises et de rivalités. Le siècle de la conquête et de l’ appropriation des Amériques bouleverse profondément les deux protagonistes, l’Ancien et le Nouveau-Monde. La vision de la conquête à la fin de ce siècle contribue à créer une image persistante des nations conquérantes.

Partenaires :

Contact :

  • Grégory WALLERICK : gwallerick@gmail.com

Publication de Richard B. Allen: European Slave Trading in the Indian Ocean, 1500–1850

Between 1500 and 1850, European traders shipped hundreds of thousands of African, Indian, Malagasy, and Southeast Asian slaves to ports throughout the Indian Ocean world. The activities of the British, Dutch, French, and Portuguese traders who operated in the Indian Ocean demonstrate that European slave trading was not confined largely to the Atlantic but must now be viewed as a truly global phenomenon. European slave trading and abolitionism in the Indian Ocean also led to the development of an increasingly integrated movement of slave, convict, and indentured labor during the late eighteenth and early nineteenth centuries, the consequences of which resonated well into the twentieth century.

Richard B. Allen’s magisterial work dramatically expands our understanding of the movement of free and forced labor around the world. Drawing upon extensive archival research and a thorough command of published scholarship, Allen challenges the modern tendency to view the Indian and Atlantic oceans as self-contained units of historical analysis and the attendant failure to understand the ways in which the Indian Ocean and Atlantic worlds have interacted with one another. In so doing, he offers tantalizing new insights into the origins and dynamics of global labor migration in the modern world.

Richard B. Allen, European Slave Trading in the Indian Ocean, 1500–1850,Ohio University Press, 2015, 372 pages. ISBN: 978-0-8214-2107-9

Les négociants européens et le monde, histoire d’une mise en connexions (18ème – 20ème siècles)

Virginie CHAILLOU-ATROUS, post-doctorante en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, Jean-François KLEIN, MCF HDR en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes et Antoine RESCHE, doctorant en historie contemporaine au CRHIA-Nantes, organisent une journée d’études sur le thème :

Les négociants européens et le monde,

Histoire d’une mise en connexions (18ème – 20ème siècles)

 

Les négociants ont été avec les missionnaires les deux principaux vecteurs de l’élan européen dans les phénomènes de mondialisation. Ils accompagnèrent ou précédèrent les prises de possession et l’emprise de l’occident sur le monde. Ils s’insérèrent et tissèrent ainsi en connexion avec les acteurs étrangers les réseaux des premières mondialisations.

Dans le cadre de l’axe 4 du LabEx EHNE, « L’Europe, les Européens et le monde », et des axes de recherches du CRHIA, cette journée d’études tentera d’esquisser une première synthèse des différents aspects de l’action des négociants dans les relations monde – Europe et dans les transferts à l’échelle mondiale.

Consulter le programme

Pour aller plus loin :

Lieu : Université de Nantes – Campus Lettres – Bâtiment Tertre – Salle du Conseil

Contact : labexehne4@univ-nantes.fr

Journée d’études « Consuls et services consulaires dans une perspective globale, XIXe-XXe siècles »

Dans le cadre du LabEx EHNE, Fabrice Jesné, MCF en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, organise, le 9 octobre 2014, la journée d’études :

Consuls et services consulaires dans une perspective globale

XIXe-XXe siècles

Depuis une vingtaine d’années, les consuls et les services consulaires européens et extra-européens ont fait l’objet de travaux qui, s’ils sont relativement nombreux, ne suffisent pas à constituer un objet d’étude clairement identifié, notamment pour l’époque contemporaine. La richesse de l’activité consulaire a pourtant été suffisamment démontrée : en plus de faciliter le commerce des ses « nationaux » outre-mer, le consul est en charge de leur état-civil, de leurs institutions communautaires et de leurs relations avec les autres communautés marchandes ainsi qu’avec les autorités et la société locales. Au sein du corpus d’études consacrées aux consuls, plusieurs travaux explorent également l’écheveau des relations que noue généralement le consul entre le poste dont il est titulaire, son pays ou sa région d’origine, et les lieux de ses activités, qu’elles soient commerciales, diplomatiques, politiques, privées ou culturelles. Bien souvent, cependant, les études consacrées aux consuls concernent un poste, un service consulaire national, ou encore une de ses déclinaisons régionales. Sans doute l’effort de comparaison entre les différentes situations individuelles, locales ou nationales qui est mené depuis plusieurs années à l’occasion de diverses rencontres scientifiques mérite-t-il d’être poursuivi, notamment en posant la question du déploiement des services consulaires à l’échelle mondiale…

Télécharger le programme de la journée d’études

Pour aller plus loin : consulter le site du CRHIA

Journées d’études : Les Européens dans les ports en situation coloniale (XVIe – XXe siècles)

Dans le cadre de l’axe 4 d’EHNE, Bruno Marnot, Professeur d’histoire contemporaine au CRHIA-La Rochelle, et Jean-François Klein, MCF en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, organisent les journées d’études « Les Européens dans les ports en situation coloniale (XVIe – XXe siècles) » du 18 au 19 novembre 2013 à Nantes.

Télécharger le programme des journées

Présentation officielle du LABEX EHNE le 25 septembre à 18h

Le LABEX EHNE « Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe »  vous invite à participer à la présentation officielle du projet et de l’axe 4 « L’Europe, les Européens et le monde » :

Mercredi 25 septembre 2013

18h

Maison de l’Europe à Nantes

 TELECHARGER L’INVITATION

Merci de confirmer votre participation pour le 20 septembre 2013.

L’Europe, les Européens et le monde

Le carnet de recherches « L’Europe, les Européens et le monde » se propose de diffuser les travaux de l’axe 4 du LabEx « Ecrire une Histoire nouvelle de l’Europe », porté par les Universités Paris-Sorbonne, Paris 1, Nantes et par l’Ecole des Chartes.

L’identité européenne se définit dans son rapport au reste du monde, proche ou lointain, à travers ses relations, ses échanges, ses « effets retours ». L’axe 4 va privilégier les circulations depuis et vers l’Europe dans tous leurs aspects, les transferts qu’elles impliquent et leurs impacts sur l’identité/les identités européennes. Les acteurs et les véhicules de ces relations fourniront une clé d’analyse : acteurs individuels, réseaux, organisations privées, organisations internationales.

Les travaux de recherche s’organisent en 3 thématiques :

  • Thème 1 : Echanges, circulations et migrations (coordination : F. Le Jeune et B. Marnot)
  • Thème 2 : Relations internationales et stratégies (coordination : M. Catala, S. Jeannesson et E. Schnakenbourg)
  • Thème 3 : Représentations et Altérité (coordination : V. Chaillou-Atrous, Y. Lignereux et C. Thibaud)

Le comité de pilotage restreint de l’axe 4 du LabEx EHNE est composé de :

  • Michel Catala
  • Eric Schnakenbourg
  • Stanislas Jeannesson

La coordination de l’axe 4 est assurée par Virginie Chaillou-Atrous