Archives par mot-clé : Epoque moderne

Appel à communications : « Etre capitaine de navire en Europe occidentale de la fin du Moyen Age à 1914 »

David PLOUVIEZ, MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes), et Bernard MICHON,  MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes), lancent un appel à communications pour une journée d’études organisée le 12 octobre 2017 sur le thème :

Etre capitaine de navire en Europe occidentale

de la fin du Moyen Age à 1914

Entre savoirs acquis et empirisme, les capitaines accumulent de nombreuses connaissances au cours de leurs carrières, et cette journée d’études souhaiterait revenir sur leurs modalités d’acquisition en allant au-delà de l’inventaire et de la description pour tenter de restituer les dynamiques d’apprentissage. Comment les différentes formations au métier de capitaine se sont-elles adaptées à l’évolution socioculturelle de ces hommes, aux différentes conditions de navigation ou aux changements de contexte technologique sur le temps long ? Des communications concernant les programmes d’ enseignement et leur adaptation à ces différentes mutations sont les bienvenues. En outre, dans la mesure des possibilités offertes par la documentation, il s’agit également d’appréhender les différentes phases de transmission des savoirs au sein du navire proprement dit en veillant à avoir une lecture horizontale et verticale du phénomène, car si le cellule de commandement apparaît comme un espace privilégié d’échanges, il reste que les capitaines ont appris de leurs équipages, a fortiori quand ceux-ci étaient transnationaux et multiculturels. L’accumulation de ces connaissances et/ou la manifestation d’une dextérité exceptionnelle permettent à certains capitaines de devenir des experts. Ce statut doit être interrogé lorsque ces hommes accèdent à des postes de formation, conseillent des entreprises (négoce, construction navale, etc.), deviennent des médiateurs dans le cadre de missions scientifiques et d’espionnage ou quand une partie d’entre eux formalisent leurs savoirs en écrivant des ouvrages et en s’insérant dans les réseaux savants de leur temps…

Télécharger l’appel à communications

Calendrier :

  • Clôture de l’appel à communication : 15 février 2017
  • Annonce des communications retenues : 1er mars 2017
  • Date de la journée : 12 octobre 2017
  • Remise des textes : 15 décembre 2017

Les propositions de communication sont à envoyer aux organisateurs de la journée d’études aux adresses suivantes : bernard.michon@univ-nantes.fr et david.plouviez@univ-nantes.fr

Pour aller plus loin :

Postes et Diplomatie en Europe à l’Époque moderne

Le LabEx EHNE, le Centre des Archives diplomatiques et le Comité pour l’Histoire de La Poste organise le 25 septembre 2013, au Centre des Archives Diplomatiques de La Courneuve, la journée d’études : « La Poste, servante et actrice des relations internationales (XVIe-XIXe siècles) ».

Programme de la journée :

9h00

  • Mot de bienvenue : Muriel LE ROUX, chargée de recherche au CNRS, responsable des programmes scientifiques du Comité pour l’Histoire de La Poste et Richard BOIDIN, directeur des Archives diplomatiques.
  • Introduction : François CADILHON, professeur d’histoire moderne à l’université Bordeaux 3

9h30

1ère session : « Temps postaux, pratiques diplomatiques » (I), présidée par Reynald ABAD, professeur d’histoire moderne à l’université Paris-Sorbonne

  • Matthieu GELLARD : « La circulation de l’information dans le réseau diplomatique français à l’époque de Catherine de Médicis »
  • Olivier MAURIN : « Transmettre les correspondances du baron de Wettes et du marquis des Alleurs au-delà du Saint-Empire. Le réseau postal européen au service de la diplomatie française (1703-1715) »

10h45

2e session : « Temps postaux, pratiques diplomatiques » (II), présidée par Jean-Luc CHAPPEY, maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris I

  • Albane PIALOUX : « Chemins, contrôle et circulation de la dépêche diplomatique entre Paris et Rome au XVIIIe siècle »
  • Nicola TODOROV : « Les Postes du royaume de Westphalie et du grand-duché de Berg au service de la politique napoléonienne »
  • Yves BRULEY : « Correspondance et télégraphie dans la diplomatie du XIXe siècle »

12h05

Présentation de quelques documents d’exposition  par un conservateur des Archives diplomatiques

14h00

3e session : « L’information comme enjeu »,présidée par François CADILHON, professeur d’histoire moderne à l’université Bordeaux 3

  • Lucien BÉLY : « La surveillance des courriers. Une dimension de l’action diplomatique »
  • Stéphane GENÊT : « Organiser une correspondance secrète en temps de guerre : François de Bussy et l’Abbé Grossatesta à Londres (1744) »
  • Alexandre TESSIER : « Les à-côtés d’un officier des Postes françaises sous Louis XIV : Jean Richard, maître des courriers pour l’étranger et informateur de la cour d’Angleterre (1660-1680) »

15h35

4e session : « Postes internationales, modes d’emploi », présidée par Virginie MARTIN, maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris I

  • Stéphane BLOND : « L’Europe des Postes à la fin du XVIIIe siècle à travers le Nouvel itinéraire général de Louis-Michel Desnos »
  • Giora STERNBERG : « Les limites de la communication postale : la diplomatie épistolaire et le haut commandement français au Grand Siècle »
  • Marion BRÉTÉCHÉ : « Dans l’ordinaire précédent… La Poste, le journaliste et le diplomate »

16h55

  • Conclusion : Reynald ABAD, professeur d’histoire moderne à l’université Paris-Sorbonne

 

Renseignements et inscriptions :