Archives par mot-clé : Empires

Publication, Tianjin cosmopolis, une autre histoire de la mondialisation, Pierre Singaravélou

Pierre Singaravélou,

Professeur à l’Université  Paris I Panthéon-Sorbonne,

publie

Tianjin cosmopolis, une autre histoire de la mondialisation

aux éditions du Seuil.

La mondialisation n’est pas un vain mot pour désigner ce qui survient au tournant du xxe siècle à Tianjin, capitale diplomatique de l’empire du Milieu. Cette ville chinoise méconnue suscite alors la convoitise de toutes les puissances de la planète en quête de concessions territoriales.

Des hommes du monde entier s’y aventurent pour faire fortune. L’audacieux vice-roi Li saisit l’occasion pour transformer le siège de son pouvoir en un laboratoire de la « modernité » urbaine. La guerre des Boxeurs durant l’été 1900 transforme brutalement la ville en une commune insurrectionnelle : les sièges des concessions étrangères puis de la cité autochtone détruisent des quartiers entiers et, suite à la victoire inattendue des forces alliées, de nombreux civils chinois sont massacrés. Avec la volonté affichée de moderniser Tianjin et sa région, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, les États-Unis, la Russie, le Japon, l’Italie et l’Autriche-Hongrie fondent sur-le-champ le premier gouvernement international de l’époque contemporaine.

En analysant ici tous les aspects d’une expérience politique unique, Pierre Singaravélou offre une vision renouvelée des origines de la mondialisation actuelle qui fut, dès l’origine, une coproduction entre puissances européennes, asiatiques et états-unienne.

Atelier historiographique « Gouverner l’Empire, Expériences françaises et ibériques aux Amériques, 16e-19e siècles » 30 novembre et 1er décembre 2015, Maison des Sciences de l’Homme, Nantes.

Yann Lignereux, Professeur d’histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes) et Directeur de l’UFR HHAA, Clément Thibaud, MCF HDR d’histoire moderne et contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), Directeur-adjoint du CRHIA et coresponsable du projet STARACO, et François-Joseph Ruggiu, Professeur d’histoire à l’Université Paris 4, organisent l’atelier historiographique :

Gouverner l’empire

Expériences françaises et ibériques aux Amériques

(16ème – 19ème siècles)

 

Lundi 30 novembre et mardi 1er décembre 2015

A partir de 14h

Maison des Sciences de l’Homme Ange-Guépin – Salle de conférences – 5 allée Jacques Berque – Nantes

Cet atelier historiographique, organisé en partenariat avec le LabEx EHNE et le projet régional STARACO, a pour objectif de changer le regard actuel sur les modèles coloniaux espagnols, portugais et français présentés comme en perpétuelle compétition et radicalement absolus dans leurs principes administratifs et leurs mises en œuvre gouvernementales.

Trois thématiques seront abordées :

  • La mise en place des Etats « impériaux » (les expressions de l’autorité politique relative aux colonies)
  • Le gouvernement par la justice
  • Le gouvernement de la différence (les administrations impériales face à un ensemble bigarré de statuts personnels et à une grande diversité culturelle, juridique et linguistique).

Consulter le programme

Pour aller plus loin :

Les souverainetés indigènes Royautés, principautés, républiques et empires autochtones dans les mondes atlantiques (Amérique et Afrique, XVe-XIXe siècle)

Yann Lignereux, Professeur d’histoire moderne au CRHIA-Nantes, Luis Mora Rodríguez de l’Université du Costa Rica, Clément Thibaud, MCF HDR en histoire moderne et contemporaine au CRHIA-Nantes et Grégory Wallerick, membre associé au CRHIA-Nantes, lancent un appel à communications pour un colloque sur le thème :

Les souverainetés indigènes

Royautés, principautés, républiques et empires autochtones dans les mondes atlantiques (Amérique et Afrique, XVe-XIXe siècle)

Le colloque se propose  de dresser un état des lieux du sujet pour rassembler autour de la souveraineté indigène des chercheurs en sciences humaines et sociales et en droit notamment, afin de saisir les constructions parallèles et associées de la souveraineté des deux côtés de l’Atlantique entre la fin des universaux médiévaux et leur régime de gouvernance au cours des XVe et XVIe siècles et les lendemains des expériences politiques des « Révolutions atlantiques » inaugurant de nouveaux rapports à l’Autorité dans la première moitié du XIXe siècle. Ce regard doit être considéré, en effet, moins comme inerte ou s’attachant à la seule description immunisante d’une extériorité exotique que partie prenante, de manière fondamentale, d’une construction singulière de la Souveraineté moderne européenne elle-même dont la mise en place est profondément associée aux questionnements provoqués ou renouvelés par ces nouveaux horizons du monde, géographiques, religieux et politiques…

Télécharger l’intégralité de l’appel à communications.

Le colloque aura lieu les 24-26 mars 2016. Les propositions de communication sont à envoyer à l’adresse colloquesouverainetes2016@gmail.com sous la forme d’un résumé de 2000 caractères. Elles prendront soin de préciser quelles sources primaires sont mobilisées pour l’étude de cas.

Elles seront accompagnées d’une courte notice bio-bibliographique. Elles doivent être adressées avant le 1er mai 2015. Les candidats seront informés de la décision du comité scientifique fin juin 2015. Ces propositions peuvent être rédigées en français, en anglais et en espagnol. Ces langues seront celles du colloque.

Pour aller plus loin : Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 / Université de Nantes)

Les circulations européennes à l’âge des Empires coloniaux au XIXème siècle : une lecture genrée

Dans le cadre des axes 4 et 6 du LabEx EHNE,  Virginie Chaillou-Atrous, post-doctorante en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, et Delphine Diaz, MCF en histoire contemporaine à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, organisent le colloque :

Les circulations européennes à l’âge des Empires coloniaux au XIXème siècle : une lecture genrée

Ce colloque se propose d’aborder, sous l’angle du genre, les migrations et les mobilités au sens large entre métropoles et colonies, mais aussi les circulations reliant entre eux les espaces coloniaux. Il sera ainsi l’occasion d’étudier les figures féminines en situation coloniale dans toute leur variété : les femmes qui voyagent et explorent, les femmes européennes qui colonisent, instruisent, soignent ou évangélisent, et les femmes qui par l’intermédiaire des réseaux de traite sont acheminées contre leur gré dans les colonies.

Pour aller plus loin :

Consulter le programme du colloque

Lieu : Université de Nantes – Campus Lettres – Bâtiment Censive – Salle des Conférences

Accès : depuis le centre-ville, prendre le tramway ligne 2, direction Orvault / Grand Val, arrêt « Facultés »

Contact :

  • Virginie Chaillou-Atrous : labexehne4@univ-nantes.fr
  • Delphine Diaz : delphine.diaz@univ-reims.fr
  • crhia@univ-nantes.fr

Journée d’études « Consuls et services consulaires dans une perspective globale, XIXe-XXe siècles »

Dans le cadre du LabEx EHNE, Fabrice Jesné, MCF en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, organise, le 9 octobre 2014, la journée d’études :

Consuls et services consulaires dans une perspective globale

XIXe-XXe siècles

Depuis une vingtaine d’années, les consuls et les services consulaires européens et extra-européens ont fait l’objet de travaux qui, s’ils sont relativement nombreux, ne suffisent pas à constituer un objet d’étude clairement identifié, notamment pour l’époque contemporaine. La richesse de l’activité consulaire a pourtant été suffisamment démontrée : en plus de faciliter le commerce des ses « nationaux » outre-mer, le consul est en charge de leur état-civil, de leurs institutions communautaires et de leurs relations avec les autres communautés marchandes ainsi qu’avec les autorités et la société locales. Au sein du corpus d’études consacrées aux consuls, plusieurs travaux explorent également l’écheveau des relations que noue généralement le consul entre le poste dont il est titulaire, son pays ou sa région d’origine, et les lieux de ses activités, qu’elles soient commerciales, diplomatiques, politiques, privées ou culturelles. Bien souvent, cependant, les études consacrées aux consuls concernent un poste, un service consulaire national, ou encore une de ses déclinaisons régionales. Sans doute l’effort de comparaison entre les différentes situations individuelles, locales ou nationales qui est mené depuis plusieurs années à l’occasion de diverses rencontres scientifiques mérite-t-il d’être poursuivi, notamment en posant la question du déploiement des services consulaires à l’échelle mondiale…

Télécharger le programme de la journée d’études

Pour aller plus loin : consulter le site du CRHIA

Appel à communications : Les circulations européennes à l’âge des Empires coloniaux au XIXème siècle : une lecture genrée

Dans le cadre du LABEX EHNE et à l’occasion de la tenue du colloque « Les circulations européennes à l’âge des Empires coloniaux au XIXème siècle : une lecture genrée » les 4 et 5 décembre 2014 à Nantes, V. Chaillou-Atrous, post-doctorante en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, et D. Diaz, post-doctorante en histoire contemporaine à l’Université Paris 4, lancent un appel à communications.

Les propositions de communications (400 mots maximum) sont à renvoyer accompagnées d’une court CV pour le 29 juin 2014 à labexehne4@univ-nantes.fr et delphine.diaz@paris-sorbonne.fr .

Pour aller plus loin :

Télécharger l’appel à communications

Illustration : Alger, scène à l’arrivée d’un steamer (1899) – fonds de la Bibliothèque du Congrès (Etats-Unis d’Amérique)