Archives par mot-clé : 19ème

Podcast : L’engagisme dans les colonies européennes au 19e siècle

A l’occasion de la tenue du colloque international « L’ engagisme dans le colonies européennes, résistances et mémoire(s), 19e-21e siècles« , une nouvelle émission radio du cycle « L’Europe, les Européens et le monde » a été diffusée sur Euradionantes sur le thème :

« L’engagisme dans les colonies européennes au 19e siècle »

L’abolition progressive de la traite et de l’esclavage dans les colonies européennes conduit les autorités à faire appel à des travailleurs étrangers en Asie et en Afrique pour satisfaire les besoins en main-d’œuvre des colonies. Ainsi, par le biais du système de l’engagisme, plusieurs millions de travailleurs émigrent pour les colonies européennes d’Amérique, du Pacifique et de l’océan Indien. En échange de la promesse d’une vie meilleure, ils signent un contrat d’engagement dont la durée varie selon l’origine et la colonie d’accueil. Souvent comparé à la traite, ce système dont les abus sont visibles s’éteint progressivement à la veille de la Première Guerre mondiale.

CLIQUER ICI POUR ACCÉDER AU FICHIER AUDIO

Animatrice :

  • Virginie CHAILLOU-ATROUS, docteure en histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), chargée de l’animation scientifique du LabEx EHNE à Nantes

Intervenants :

  • Jacques WEBER, Professeur émérite d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes)
  • Céline FLORY, chercheuse au CNRS
  • Michèle MARIMOUTOU-OBERLE, historienne, professeur d’histoire-géographie à La Réunion et membre associée au CRHIA (Université de Nantes)
  • Pieter EMMER, Professeur émérite, Université de Leyde (Pays-Bas)
  • Emmanuel PARRAUD, Auteur-réalisateur.

Le colloque, « L’engagisme dans le colonies européennes, résistances et mémoire(s), 19e-21e siècles« , a été organisé les 20 et 21 octobre 2016 au Château des ducs de Bretagne à Nantes par Virginie CHAILLOU-ATROUS, docteure en histoire contemporaine, chargée de l’animation scientifique du LabEx EHNE à Nantes.

Pour aller plus loin :

Partenaire : Euradionantes
Contact : Virginie CHAILLOU-ATROUS : labexehne@univ-nantes.fr

L’engagisme dans les colonies européennes. Résistances et mémoire(s), XIXe-XXIe siècles

Virginie Chaillou-Atrous, docteure en histoire contemporaine, post-doctorante chargée de l’animation scientifique du LabEx EHNE à Nantes, organise à Nantes un colloque international sur le thème :

L ’engagisme dans les colonies européennes,
   Résistances et mémoire(s)

XIXe-XXIe siècles

affiche_clq-engagisme

L’abolition progressive de la traite et de l’esclavage dans les colonies européennes est à l’origine de nouvelles migrations de travailleurs à travers le monde, notamment dans la seconde moitié du 21e siècle. Pour satisfaire les besoins d’une économie de plantation ou pour bâtir les principales infrastructures de leurs colonies, les Européens font appel à des travailleurs étrangers libres. C’est ce qu’on appelle l’engagisme ou indenture (qui signifie « contrat ») ou encore coolie trade pour les engagés d’origine asiatique ( coolie venant du tamoul et signifiant salaire).

L’histoire de l’engagisme, phénomène migratoire de grande ampleur, reste très peu étudiée dans son ensemble. Ce colloque international propose donc une nouvelle mise en perspective de la question des résistances à l’engagisme et de leurs impacts sur la construction identitaire des sociétés coloniales et postcoloniales mais aussi de celle de la (des) mémoire(s).

Les travaux seront organisés en quatre panels :

  • « Résistances, ordre public et société coloniale »
  • « Résistances culturelles, communautarisme et enjeux politiques »
  • « Dynamiques identitaires et mémorielles »
  • « Mémoire et patrimonialisation ».

Vingt chercheurs et enseignants-chercheurs présenteront leurs travaux. Ils sont en provenance de différents institutions de recherches ou organismes publics :

  • Etranger : Jawaharlal Nehru University (Inde), University of Leyde (Pays-Bas), University of Leeds (Royaume-Uni), University of Mauritius (Ile Maurice), Aapravasi Ghat Trust Fund (Ile Maurice)
  • France : CNRS, EHESS, Universités de Nantes, Amiens, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Toulouse, Tours, Iconothèque Historique de l’Océan Indien, Lazaret de La Grande-Chaloupe.

Le colloque comptera également parmi ses participants son Excellence l’ambassadrice Manju Seth.

Comité scientifique :

  • Virginie Chaillou-Atrous (CRHIA / LabEx EHNE / Université de Nantes)
  • Céline Flory (CNRS / Mondes Américains / CERMA / CIRESC)
  • Hubert Gerbeau (Aix-Marseille Université)
  • Antonio de Almeida Mendes (CRHIA / CIRESC / Université de Nantes)
  • Bernard Michon (CRHIA / Université de Nantes)
  • Jacques Weber (CRHIA / Université de Nantes)
  • Michèle Marimoutou (CRHIA / Université de Nantes)
  • Myriam Cottias (CNRS)
  • Pieter Emmer (Université de Leyde)
  • Singaravélou (Université Bordeaux Montaigne)
  • Satyendra Peerthum (Aapravasi Ghat / Université de Maurice)

Consulter le programme (avec informations sur l’accès au colloque)

Pour aller plus loin :

Suivez le colloque et réagissez aux débats sur Twitter : #CLQEngagisme

Lieu : Château des Ducs de Bretagne à Nantes, 4 place Marc Elder, 44000 Nantes – Tour du Fer à Cheval

Partenaires :
  1. Centre de Recherches en Historie Internationale et Atlantique (EA 1163 – Universités de Nantes et La Rochelle)
  2. Aapravasi Ghat (Patrimoine mondial de l’UNESCO)
  3. STARACO (Région Pays de la Loire)
  4. Château des ducs de Bretagne à Nantes

Contact : crhia@univ-nantes.fr

Les femmes et le négoce dans les ports européens, 16e – 19e siècles

Bernard Michon, MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes), organise une 2ème journée d’études sur :

Les femmes et le négoce dans les ports européens

 16e – 19e siècles

L’un des objectifs est de poursuivre le bilan historiographique sur la question, généralement peu mise en avant, de la place des femmes dans le négoce des ports européens à l’époque moderne. Au-delà des places de commerce, l’attention se portera aussi sur les réseaux d’approvisionnement de la marine d’État et, plus globalement, sur les liens privé/public  dans le cadre maritime. Une telle entreprise se justifie par l’éclatement de la recherche et la nécessité de faire se rencontrer les chercheuses et chercheurs en histoire portuaire et maritime avec celles et ceux qui travaillent sur l’histoire des femmes et du genre.

Consulter le programme de la journée

Pour aller plus loin :

Les souverainetés indigènes. Royautés, principautés, républiques et empires autochtones dans les mondes atlantiques (Amériques et Afrique, 15ème – 19ème siècle)

Yann Lignereux, Professeur d’histoire moderne au CRHIA et Directeur de l’UFR HHAA (Université de Nantes), Clément Thibaud, Maître de Conférences HDR d’histoire moderne et contemporaine, Directeur-adjoint du CRHIA (Université de Nantes) et coresponsable du projet STARACO, Grégory Wallerick, membre associé au CRHIA (Université de Nantes), et Luis Mora Rodriguez, Institut d’Etudes Avancées de Nantes, organisent un colloque international sur :

Les souverainetés indigènes.

Royautés, principautés, républiques et empires autochtones dans les mondes atlantiques

(Amériques et Afrique, 15ème – 19ème siècle)

Le colloque se propose de dresser un état des lieux du sujet pour rassembler autour de la souveraineté indigène des chercheurs en sciences humaines et sociales et en droit notamment, afin de saisir les constructions parallèles et associées de la souveraineté des deux côtés de l’Atlantique entre la fin des universaux médiévaux et leur régime de gouvernance au cours des 15ème et 16ème siècles et les lendemains des expériences politiques des « Révolutions atlantiques » inaugurant de nouveaux rapports à l’Autorité dans la première moitié du 19ème siècle. Ce regard doit être considéré, en effet, moins comme inerte ou s’attachant à la seule description immunisante d’une extériorité exotique que partie prenante, de manière fondamentale, d’une construction singulière de la Souveraineté moderne européenne elle-même dont la mise en place est profondément associée aux questionnements provoqués ou renouvelés par ces nouveaux horizons du monde, géographiques, religieux et politiques.

Consulter le programme

INSCRIPTION EN LIGNE OBLIGATOIRE : CLIQUER ICI

Pour aller plus loin :

Lieu :

  • Château des ducs de Bretagne – 4 Place Marc Elder – 44000 Nantes

Partenaires :

  • Projet STARACO (région Pays de la Loire)
  • Château des ducs de Bretagne à Nantes,
  • IEA Nantes,
  • Institut des Amériques
  • Casa de Velázquez

Contact :

  • Aanor LE MOUEL : Aanor.Lemouel@univ-nantes.fr

Les femmes et le négoce dans les ports européens, 16e – 19e siècles (1)

Bernard Michon, MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes), organise une 1ère journée d’études sur :

Les femmes et le négoce dans les ports européens

16e – 19e siècles

L’un des objectifs est de faire un bilan historiographique sur la question, généralement peu mise en avant, de la place des femmes dans le négoce des ports européens à l’époque moderne. Au-delà des places de commerce, l’attention pourra aussi se porter sur les réseaux d’approvisionnement de la marine d’État et, plus globalement, sur les liens privé/public  dans le cadre maritime. Une telle entreprise se justifie par l’éclatement de la recherche et la nécessité de faire se rencontrer les chercheuses et chercheurs en histoire portuaire et maritime avec celles et ceux qui travaillent sur l’histoire des femmes et du genre.

Une 2ème journée sera organisée le 6 octobre 2016.

Consulter le programme de la journée

Pour aller plus loin :

Lieu :

  • MSH Ange-Guépin – 5, Allée Jacques Berque 44000 Nantes
  • Salle de conférence

Contact :

  • Bernard MICHON : bernard.michon@univ-nantes.fr

Conférence de Franck Michelin : Le Japon impérial et sa modernisation, 1854-1945

Jean-François Klein, MCF HDR en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, vous invite à assister à la conférence de Franck Michelin sur le thème :

Le Japon impérial et sa modernisation,

1854-1945

Mardi 13 octobre 2015 à 15h à l’Université de Nantes

Campus Lettres – Bâtiment Tertre – Amphithéâtre A

Franck Michelin est docteur de l’Université Paris-Sorbonne et actuellement MCF en histoire contemporaine à l’Université Meiji (Tôkyô).

Le conférence sera commentée par Jean-François Klein.

ENTRÉE LIBRE

En partenariat avec :

Publication de N. Terrien : « Des patriotes sans patrie ». Histoire des corsaires insurgés de l’Amérique espagnole (1810-1825).

Nicolas Terrien, doctorant en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes et allocataire de recherche de l’axe 4 du LabEx EHNE, vient de publier :

« Des patriotes sans patrie ». Histoire des corsaires insurgés de l’Amérique espagnole
(1810-1825).

« Il avait été émerveillé en constatant que, parmi tous ceux qui se déclaraient être des insurgés mexicains, carthaginois, margaritains et porteños, à peine se trouvaient quelques Espagnols. La plupart des corsaires étaient français, italiens, nord‑américains et quelques autres anglais ; ces patriotes, sans patrie, n’avaient jamais été au Mexique, à Carthagène, à Margarita, et encore moins à Buenos Aires » (Rapport du consul d’Espagne en Louisiane sur les déclarations d’un ancien prisonnier des corsaires insurgés, 1817).

Question d’histoire atlantique, située dans une période de bouleversements propices à la redéfinition des hiérarchies sociales et des identités individuelles ou collectives, la course insurgée était internationale et composite, liée aux circulations intra‑américaines et transatlantiques d’une multitude d’acteurs de toutes nationalités, aux statuts variés et instables : riches créoles et fonctionnaires espagnols, esclaves soulevés, indiens captifs et marins endettés, aventuriers opportunistes et révolutionnaires dévoués. Les insurgés surent mobiliser dans ce monde souvent interlope les ressources nécessaires pour fomenter la course insurgée, et porter ainsi sur les mers leur lutte contre l’Espagne, de Cadix à Lima, en passant par Buenos Aires et, surtout, la Caraïbe et le golfe du Mexique. L’expédition de lettres de marque devint alors pour l’insurrection un instrument de première importance pour affirmer sa souveraineté puis garantir les indépendances et leurs reconnaissances.

Pour en savoir plus

Partenaire : Editions Les Perséides
Contact : Nicolas Terrien : nicolas.terrien@univ-nantes.fr

La chancellerie consulaire française (16ème-20ème s.). Attributions – organisation – agents – usages

Fabrice Jesné, MCF en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, organise, avec A. Bartolomei, M. Grenet et J. Ulbert, une journée d’études dans le cadre du consortium « La fabrique consulaire » et du projet LabEx EHNE :

La chancellerie consulaire française (16ème – 20ème s.)

Attributions, organisation, agents, usages

La fonction consulaire a suscité, ces dernières années, l’intérêt toujours croissant de la communauté savante. Les attributions du consul, particulièrement son rôle dans la collecte d’informations et dans l’intermédiation marchande, ont fait l’objet de grandes manifestations scientifiques. Lors de ces événements, le rôle du chancelier, principal collaborateur du consul, est généralement resté dans l’ombre.

Cette journée d’étude se propose donc de réunir plusieurs études de cas afin de mieux comprendre les pratiques des chancelleries consulaires françaises. Elle vise aussi à améliorer nos connaissances sur les motivations des usagers, et à saisir, s’il y a lieu, les différences et évolutions selon les postes et les périodes….

Consulter le programme

Pour aller plus loin :

Lieu :

Centre des Archives Diplomatiques de Nantes – Salle d’exposition – 17 rue Casterneau -44000 Nantes

Partenaires :

  • MAEDI
  • Casa de Velázquez
  • Ecole française de Rome
  • Ecole française d’Athènes
  • CERHIO (UMR 6258 CNRS / Université de Bretagne-Sud)
  • CMMC (EA 1193 Université Nice Sophia Antipolis)

Contact : Fabrice Jesné : fabrice.jesne@univ-nantes.fr

A l’issue de la journée, le Centre des archives diplomatiques de Nantes proposera une visite guidée (de 17h30 à 18h30), à la découverte de fonds consulaires et diplomatiques.

Les négociants européens et le monde, histoire d’une mise en connexions (18ème – 20ème siècles)

Virginie CHAILLOU-ATROUS, post-doctorante en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, Jean-François KLEIN, MCF HDR en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes et Antoine RESCHE, doctorant en historie contemporaine au CRHIA-Nantes, organisent une journée d’études sur le thème :

Les négociants européens et le monde,

Histoire d’une mise en connexions (18ème – 20ème siècles)

 

Les négociants ont été avec les missionnaires les deux principaux vecteurs de l’élan européen dans les phénomènes de mondialisation. Ils accompagnèrent ou précédèrent les prises de possession et l’emprise de l’occident sur le monde. Ils s’insérèrent et tissèrent ainsi en connexion avec les acteurs étrangers les réseaux des premières mondialisations.

Dans le cadre de l’axe 4 du LabEx EHNE, « L’Europe, les Européens et le monde », et des axes de recherches du CRHIA, cette journée d’études tentera d’esquisser une première synthèse des différents aspects de l’action des négociants dans les relations monde – Europe et dans les transferts à l’échelle mondiale.

Consulter le programme

Pour aller plus loin :

Lieu : Université de Nantes – Campus Lettres – Bâtiment Tertre – Salle du Conseil

Contact : labexehne4@univ-nantes.fr