Archives par mot-clé : 18ème

Les ports européens et les Antilles : quelles connexions ? (17ème – début 18ème siècles)

Marion TANGUY, docteure en histoire moderne et membre associée au CRHIA (Université de Nantes) et Bernard MICHON, MCF d’histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes), organisent une journée d’études le 16 février 2017 sur le thème :

Les ports européens et les Antilles : quelles connexions ?

 17ème siècle – début 18ème siècle

Avant le 18ème siècle, âge d’or des plantations et de la traite des Noirs, les Antilles forment au 17ème siècle un nouveau monde à coloniser et à exploiter. Au travers des prises de possessions et des conflits intra-européens, cette journée a pour objectif de montrer la participation des ports européens, de leurs marchands et de leurs flottes à cette aventure.

Le but sera de dégager les mécanismes communs ou au contraire de faire ressortir les disparités propres à chaque port ou à chaque espace dans leurs relations avec les Antilles.Le temps court du 17ème siècle et le cadre large des ports européens permettra de déterminer plus finement avec quelles intensités et à quelles périodes les connexions s’établissent. Cela permettra d’évoquer l’évolution et la hiérarchie portuaire européenne. Par exemple, pourquoi Dieppe ainsi que d’autres ports de la Manche déclinent dans leurs liaisons antillaises au profit des ports atlantiques dans le derniers tiers du 17ème siècle ? Comment se situent les ports atlantiques dans la droiture européenne ? On essaiera d’aboutir à une vision européenne des connexions en droiture. Il s’agira de mieux connaitre ce siècle charnière qui permit à certains ports de basculer dans cet Atlantique colonial de manière intense, et de s’ouvrir à la grande traite négrière au 18ème siècle, tandis que pour d’autres au contraire cela est synonyme de replis et de fin de leur prédominance antillaise.Il est important de dépasser la vision cloisonnée entre les différentes colonies, en fonction de leurs métropoles. Les échanges entre les colonies, la contrebande, la souveraineté partagée sur certains espaces retiendront ainsi toute notre attention.

Consulter le programme de la journée

Pour aller plus loin :

Appel à communications : « Les nouvelles frontières du soi et de la société dans le monde atlantique français à l’époque moderne »

Daniella KOSTROUN (Indiana University, Purdue University-Indianapolis, accueillie en résidence à l’IEA Nantes) et Yann LIGNEREUX, Professeur d’histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes) lancent un appel à communications pour un colloque organisé les 18 et 19 mai 2017 sur le thème :

Les nouvelles frontières du soi et de la société

dans le monde atlantique français à l’ époque moderne

Les systèmes politiques, sociaux et religieux de la France ont été, durant l’ Ancien Régime, pensés et édifiés sur la base d’idéologies, classiques et traditionnelles, de hiérarchie et d’ordre comme elles se sont fondées sur un idéal de stabilité et de reproduction du semblable pour conjurer la diversité et la contingence de la succession. Comment ces systèmes ont-ils alors été affectés, perturbés et possiblement contestés par l’essor du mouvement des individus et du commerce à travers l’océan atlantique aux 16e-17e siècles ? Quels sont les effets, sur l’individu et la société dans laquelle il vit, de cette nouvelle « désorientation » des institutions, des familles et des représentations personnelles ? Quels degrés de différenciation sont-ils dès lors introduits à travers l’expérience d’une altérité qui serait peut-être moins celle rencontrée dans la découverte de l’ailleurs que celle qui se découvre précisément dans le cœur et l’âme d’un chacun ?

Télécharger l’appel à communications

Download the call for proposals

Les propositions de communication (350 mots environ) accompagnées d’une brève présentation biographique sont à adresser, en français ou en anglais, aux deux organisateurs du colloque pour le 20 décembre 2016 :

Comité scientifique du colloque :

  • Virginie CHAILLOU-ATROUS (LabEx « EHNE » / Université de Nantes)
  • Antonio DE ALMEIDA MENDES (Université de Nantes / CRHIA / STARACO)
  • Daniella KOSTROUN (Indiana University, Purdue University-Indianapolis / IEA Nantes)
  • Françoise LE JEUNE (Université de Nantes / CRHIA)
  • Yann LIGNEREUX (Université de Nantes / CRHIA)
  • Annick PETERS-CUSTOT (Université de Nantes / CRHIA)

Pour aller plus loin :

Les femmes et le négoce dans les ports européens, 16e – 19e siècles

Bernard Michon, MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes), organise une 2ème journée d’études sur :

Les femmes et le négoce dans les ports européens

 16e – 19e siècles

L’un des objectifs est de poursuivre le bilan historiographique sur la question, généralement peu mise en avant, de la place des femmes dans le négoce des ports européens à l’époque moderne. Au-delà des places de commerce, l’attention se portera aussi sur les réseaux d’approvisionnement de la marine d’État et, plus globalement, sur les liens privé/public  dans le cadre maritime. Une telle entreprise se justifie par l’éclatement de la recherche et la nécessité de faire se rencontrer les chercheuses et chercheurs en histoire portuaire et maritime avec celles et ceux qui travaillent sur l’histoire des femmes et du genre.

Consulter le programme de la journée

Pour aller plus loin :

Journée d’études « La diffusion des produits ultra-marins en Europe, 16e – 18e siècles »

Maud Villeret, docteure en histoire moderne et membre associée au CRHIA-Nantes, et Marguerite Martin, doctorante à l’IDHES (UMR CNRS 8533 / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), organisent une journée d’études sur le thème :

La diffusion des produits ultra-marins en Europe,

16e – 18e siècles

L’enjeu de cette journée d’études est de comprendre comment se sont diffusés les produits exotiques en Europe, en prenant en compte la grande différenciation des consommations en fonction des pays, des espaces (maritimes et intérieurs, urbains et ruraux) et des classes sociales, en s’intéressant aux adaptations réalisées pour répondre aux besoins et aux goûts des consommateurs européens.

  Télécharger le programme

Pour aller plus loin :

  • Le LabEx EHNE : cliquer ici
  • Encyclopédie pour une Histoire Nouvelle de l’Europe : cliquer ici
  • Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 – Universités de Nantes et La Rochelle) : cliquer ici
  • IDHES (UMR CNRS 8533 / Universités Paris 1, 8, 10, Evry Val d’Essone / ENS Cachan) : cliquer ici

Lieu :

  • Université de Nantes – MSH Ange-Guépin – 5, allée Jacques Berque – 44000 Nantes
  • Salle de conférence

Partenaires :

  • Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 – Universités de Nantes et La Rochelle)
  • IDHES (UMR CNRS 8533 / Universités Paris 1, 8, 10, Evry Val d’Essone / ENS Cachan)

Contact : jeultramarins@gmail.com

Les souverainetés indigènes. Royautés, principautés, républiques et empires autochtones dans les mondes atlantiques (Amériques et Afrique, 15ème – 19ème siècle)

Yann Lignereux, Professeur d’histoire moderne au CRHIA et Directeur de l’UFR HHAA (Université de Nantes), Clément Thibaud, Maître de Conférences HDR d’histoire moderne et contemporaine, Directeur-adjoint du CRHIA (Université de Nantes) et coresponsable du projet STARACO, Grégory Wallerick, membre associé au CRHIA (Université de Nantes), et Luis Mora Rodriguez, Institut d’Etudes Avancées de Nantes, organisent un colloque international sur :

Les souverainetés indigènes.

Royautés, principautés, républiques et empires autochtones dans les mondes atlantiques

(Amériques et Afrique, 15ème – 19ème siècle)

Le colloque se propose de dresser un état des lieux du sujet pour rassembler autour de la souveraineté indigène des chercheurs en sciences humaines et sociales et en droit notamment, afin de saisir les constructions parallèles et associées de la souveraineté des deux côtés de l’Atlantique entre la fin des universaux médiévaux et leur régime de gouvernance au cours des 15ème et 16ème siècles et les lendemains des expériences politiques des « Révolutions atlantiques » inaugurant de nouveaux rapports à l’Autorité dans la première moitié du 19ème siècle. Ce regard doit être considéré, en effet, moins comme inerte ou s’attachant à la seule description immunisante d’une extériorité exotique que partie prenante, de manière fondamentale, d’une construction singulière de la Souveraineté moderne européenne elle-même dont la mise en place est profondément associée aux questionnements provoqués ou renouvelés par ces nouveaux horizons du monde, géographiques, religieux et politiques.

Consulter le programme

INSCRIPTION EN LIGNE OBLIGATOIRE : CLIQUER ICI

Pour aller plus loin :

Lieu :

  • Château des ducs de Bretagne – 4 Place Marc Elder – 44000 Nantes

Partenaires :

  • Projet STARACO (région Pays de la Loire)
  • Château des ducs de Bretagne à Nantes,
  • IEA Nantes,
  • Institut des Amériques
  • Casa de Velázquez

Contact :

  • Aanor LE MOUEL : Aanor.Lemouel@univ-nantes.fr

Appel à communications – La diffusion des produits ultra-marins en Europe (16e-18e siècles)

 Maud Villeret, docteure en histoire moderne du CRHIA (Université de Nantes), et Marguerite Martin, doctorante à l’IDHES (UMR CNRS 8533 / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), lancent un appel à communications pour une journée d’études organisée dans le cadre du LabEx EHNE Écrire une nouvelle histoire de l’Europe avec le soutien de l’IDHES (Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société) :

La diffusion des produits ultra-marins en Europe

16e-18e siècles

Elle sera organisée à l’université de Nantes le 30 juin 2016.

L’enjeu est de comprendre comment se sont diffusés les produits exotiques en Europe, en prenant en compte la grande différenciation des consommations en fonction des pays, des espaces (maritimes et intérieurs, urbains et ruraux) et des classes sociales, en s’intéressant aux adaptations réalisées pour répondre aux besoins et aux goûts des consommateurs européens.

Trois axes de réflexion sont proposés :

  • Le transport des produits coloniaux ultra-marins : coûts et aléas
  •  Transformation et distribution des produits ultra-marins
  • La consommation différenciée des produits ultra-marins

Les langues de la journée d’études sont l’anglais et le français.

Les propositions de communication (en français ou en anglais) sont à adresser à l’adresse suivante : jeultramarins@gmail.com

Elles comprendront un titre et un résumé d’une page maximum, accompagnés d’un CV, et devront être envoyées avant le 24 mars 2016.

Télécharger l’appel à communications :

Les femmes et le négoce dans les ports européens, 16e – 19e siècles (1)

Bernard Michon, MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes), organise une 1ère journée d’études sur :

Les femmes et le négoce dans les ports européens

16e – 19e siècles

L’un des objectifs est de faire un bilan historiographique sur la question, généralement peu mise en avant, de la place des femmes dans le négoce des ports européens à l’époque moderne. Au-delà des places de commerce, l’attention pourra aussi se porter sur les réseaux d’approvisionnement de la marine d’État et, plus globalement, sur les liens privé/public  dans le cadre maritime. Une telle entreprise se justifie par l’éclatement de la recherche et la nécessité de faire se rencontrer les chercheuses et chercheurs en histoire portuaire et maritime avec celles et ceux qui travaillent sur l’histoire des femmes et du genre.

Une 2ème journée sera organisée le 6 octobre 2016.

Consulter le programme de la journée

Pour aller plus loin :

Lieu :

  • MSH Ange-Guépin – 5, Allée Jacques Berque 44000 Nantes
  • Salle de conférence

Contact :

  • Bernard MICHON : bernard.michon@univ-nantes.fr

La chancellerie consulaire française (16ème-20ème s.). Attributions – organisation – agents – usages

Fabrice Jesné, MCF en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, organise, avec A. Bartolomei, M. Grenet et J. Ulbert, une journée d’études dans le cadre du consortium « La fabrique consulaire » et du projet LabEx EHNE :

La chancellerie consulaire française (16ème – 20ème s.)

Attributions, organisation, agents, usages

La fonction consulaire a suscité, ces dernières années, l’intérêt toujours croissant de la communauté savante. Les attributions du consul, particulièrement son rôle dans la collecte d’informations et dans l’intermédiation marchande, ont fait l’objet de grandes manifestations scientifiques. Lors de ces événements, le rôle du chancelier, principal collaborateur du consul, est généralement resté dans l’ombre.

Cette journée d’étude se propose donc de réunir plusieurs études de cas afin de mieux comprendre les pratiques des chancelleries consulaires françaises. Elle vise aussi à améliorer nos connaissances sur les motivations des usagers, et à saisir, s’il y a lieu, les différences et évolutions selon les postes et les périodes….

Consulter le programme

Pour aller plus loin :

Lieu :

Centre des Archives Diplomatiques de Nantes – Salle d’exposition – 17 rue Casterneau -44000 Nantes

Partenaires :

  • MAEDI
  • Casa de Velázquez
  • Ecole française de Rome
  • Ecole française d’Athènes
  • CERHIO (UMR 6258 CNRS / Université de Bretagne-Sud)
  • CMMC (EA 1193 Université Nice Sophia Antipolis)

Contact : Fabrice Jesné : fabrice.jesne@univ-nantes.fr

A l’issue de la journée, le Centre des archives diplomatiques de Nantes proposera une visite guidée (de 17h30 à 18h30), à la découverte de fonds consulaires et diplomatiques.

Les négociants européens et le monde, histoire d’une mise en connexions (18ème – 20ème siècles)

Virginie CHAILLOU-ATROUS, post-doctorante en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, Jean-François KLEIN, MCF HDR en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes et Antoine RESCHE, doctorant en historie contemporaine au CRHIA-Nantes, organisent une journée d’études sur le thème :

Les négociants européens et le monde,

Histoire d’une mise en connexions (18ème – 20ème siècles)

 

Les négociants ont été avec les missionnaires les deux principaux vecteurs de l’élan européen dans les phénomènes de mondialisation. Ils accompagnèrent ou précédèrent les prises de possession et l’emprise de l’occident sur le monde. Ils s’insérèrent et tissèrent ainsi en connexion avec les acteurs étrangers les réseaux des premières mondialisations.

Dans le cadre de l’axe 4 du LabEx EHNE, « L’Europe, les Européens et le monde », et des axes de recherches du CRHIA, cette journée d’études tentera d’esquisser une première synthèse des différents aspects de l’action des négociants dans les relations monde – Europe et dans les transferts à l’échelle mondiale.

Consulter le programme

Pour aller plus loin :

Lieu : Université de Nantes – Campus Lettres – Bâtiment Tertre – Salle du Conseil

Contact : labexehne4@univ-nantes.fr