Parution : Le travail colonial. Engagés et autres mains-d’œuvre migrantes dans les empires 1850-1950

Eric Guerassimoff, Professeur de civilisation chinoise contemporaine au sein au CESSMA (UMR 245 Université Paris-Diderot/IRD),  et Issiaka Mande, Professeur à l’UQAM (Montréal, Canada) est membre du CIRDIS et du CESSMA (UMR 245 Université Paris-Diderot/IRD), viennent de publier :

Le travail colonial.

Engagés et autres mains-d’œuvre migrantes dans les empires 1850-1950

L’histoire du travail colonial s’est développée vigoureusement dans les pays du Sud depuis la fin du XXe siècle. Elle replace au centre la figure du colonisé, non seulement comme victime, mais aussi comme agent à part entière des sociétés coloniales. C’est dans cette dernière perspective que les contributions réunies dans le présent volume veulent s’inscrire. Ces études soulignent spécialement l’expérience de l’engagisme, la forme dominante entre 1850 et 1950, de ces relations de travail, examinent avec attention les moyens déployés par les engagés pour s’adapter à la coercition, ou bien y résister, et parfois, tourner les circonstances à leur avantage, dans les espaces coloniaux diversifiés (Antilles, océan Indien, Asie, Pacifique). Situées au carrefour de la recherche récente en histoire des migrations internationales au Sud et en histoire globale du travail, ces études ambitionnent de préciser le rôle joué par les institutions, les employeurs et l’intervention des migrants eux-mêmes dans la constitution des marchés coloniaux du travail.

Virginie Chaillou-Atrous, docteure en histoire contemporaine et chargée de l’animation scientifique de l’axe 4 du LabEx EHNE à Nantes, y a publier un article sur le thème : Engagés indiens et engagés africains  à La Réunion au XIXe siècle : une histoire commune ?

Pour aller plus loin : Riveneuve éditions

Appel à articles « Nouvelles histoires de la Nouvelle-France »

Françoise LE JEUNE, Professeure de civilisation nord-américaine au CRHIA (Université de Nantes), lance un appel à articles pour le numéro 82 de la revue Etudes canadiennes /  Canadian Studies :

Nouvelles histoires de la Nouvelle-France

What’s new about New France ?

La Revue Etudes Canadiennes / Canadian Studies souhaite mettre en lumière les recherches récentes de jeunes doctorants ou de chercheurs chevronnés sur l’histoire de la Nouvelle-France comprise ici dans toute son étendue géographique, de l’ Acadie à la Louisiane, du Canada à Terre-Neuve…. L’optique de cette publication est de renouveler la littérature scientifique sur des sujets bien connus ou trop connus, ou sur des thématiques peu étudiées jusque là.

La question est simple : Y-a-t-il eu depuis dix ans un renouvellement de l’historiographie sur les sociétés et cultures de la Nouvelle-France (1534-1763), sur les relations avec la France de l’ancien régime, sur le monde atlantique, ou sur la question autochtone.

Il s’agira de démontrer dans chaque article en quoi le chercheur renouvelle les perspectives plus connues ou plus anciennes sur son sujet.

Les propositions d’articles (250 à 300 mots) contenant un titre et un résumé décrivant l’objectif de l’article, et incluant une courte biographie (100 mots maximum) peuvent être envoyées en PJ à l’adresse suivante :

La date limite pour la réception des propositions est le 15 février 2017. Le comité confirmera rapidement leur pré-selection aux auteurs. Les articles complets (d’environ 8000 mots) devront être envoyés pour le 15 mai 2017. Ils seront soumis à la lecture du comité scientifique de la revue. Les textes retenus paraîtront en version papier (et en ligne sur revues.org) dans la Revue n°82 de juin 2017.


The editors of Revue Etudes Canadiennes / Canadian Studies seek papers (in French or in English) that explore the ways in which doctorate students or established scholars have renewed our perspectives on the history of New France (1534-1763) over the past ten years. Topics might range from colonial societies to French imperial governance, from connections with the Atlantic world to the arts, as well as the relationship with the natives.

We expect to read contributions in which authors demonstrate how they believe their research revisits the « traditonal » historiography on New France (from Canada to Acadia, from Newfoundland to Louisiana and beyond the Great Lakes) or to the contrary develops new trends.

The editors would like to receive proposals (250 to 300 words) which provide a working title and a brief overview of the article’s aims, along with a short biographical note (100 words) in the same .doc sent to :

Deadline for submitting a proposal is February 15, 2017. Selected proposals will receive a go-ahead shortly afterwards. Full articles (about 8000 words) will need to be submitted by May 15, 2017. After a peer-review process, selected articles will be published in a printed form (and online), in the June 2017 special issue of Revue Etudes Canadiennes / Canadian Studies.

Pour aller plus loin :