Appel à communications : « Etre capitaine de navire en Europe occidentale de la fin du Moyen Age à 1914 »

David PLOUVIEZ, MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes), et Bernard MICHON,  MCF en histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes), lancent un appel à communications pour une journée d’études organisée le 12 octobre 2017 sur le thème :

Etre capitaine de navire en Europe occidentale

de la fin du Moyen Age à 1914

Entre savoirs acquis et empirisme, les capitaines accumulent de nombreuses connaissances au cours de leurs carrières, et cette journée d’études souhaiterait revenir sur leurs modalités d’acquisition en allant au-delà de l’inventaire et de la description pour tenter de restituer les dynamiques d’apprentissage. Comment les différentes formations au métier de capitaine se sont-elles adaptées à l’évolution socioculturelle de ces hommes, aux différentes conditions de navigation ou aux changements de contexte technologique sur le temps long ? Des communications concernant les programmes d’ enseignement et leur adaptation à ces différentes mutations sont les bienvenues. En outre, dans la mesure des possibilités offertes par la documentation, il s’agit également d’appréhender les différentes phases de transmission des savoirs au sein du navire proprement dit en veillant à avoir une lecture horizontale et verticale du phénomène, car si le cellule de commandement apparaît comme un espace privilégié d’échanges, il reste que les capitaines ont appris de leurs équipages, a fortiori quand ceux-ci étaient transnationaux et multiculturels. L’accumulation de ces connaissances et/ou la manifestation d’une dextérité exceptionnelle permettent à certains capitaines de devenir des experts. Ce statut doit être interrogé lorsque ces hommes accèdent à des postes de formation, conseillent des entreprises (négoce, construction navale, etc.), deviennent des médiateurs dans le cadre de missions scientifiques et d’espionnage ou quand une partie d’entre eux formalisent leurs savoirs en écrivant des ouvrages et en s’insérant dans les réseaux savants de leur temps…

Télécharger l’appel à communications

Calendrier :

  • Clôture de l’appel à communication : 15 février 2017
  • Annonce des communications retenues : 1er mars 2017
  • Date de la journée : 12 octobre 2017
  • Remise des textes : 15 décembre 2017

Les propositions de communication sont à envoyer aux organisateurs de la journée d’études aux adresses suivantes : bernard.michon@univ-nantes.fr et david.plouviez@univ-nantes.fr

Pour aller plus loin :

Recrutement : chaire d’excellence EHNE – axe 4 « L’Europe, les Européens et le monde »

Dans le cadre du LabEx EHNE (Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe), l’axe 4 « L’ Europe, les Européens et le monde« , accueille pour une durée de 3 mois fractionnable un chercheur étranger de réputation internationale pour l’associer à ses travaux au premier semestre de l’année universitaire 2017-2018.

Le programme de recherches EHNE, Écrire une Histoire Nouvelle de l’Europe, est l’un des 15 projets SHS retenus dans le cadre de la seconde vague nationale de sélection des Laboratoires d’excellence (LabEx).

En réunissant un véritable capital de compétences pour une durée de 8 ans (2012-2019), le but d’EHNE est d’éclairer la crise que connaît actuellement l’Europe en s’adressant tout autant au monde scientifique qu’au monde enseignant, aux citoyens qu’aux politiques, notamment par la réalisation d’une encyclopédie numérique.

Sous la responsabilité d’Eric Schnakenbourg, le Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 – Université de Nantes) est en charge de l’axe 4. Cet axe, intitulé « L’Europe, les Européens et le monde« , est piloté par Michel Catala. Il privilégie l’étude des circulations depuis et vers l’Europe dans tous leurs aspects, les transferts qu’elles impliquent et leurs impacts sur l’identité / les identités européennes.

Les travaux de recherche s’organisent en 3 thématiques :

  • Thème 1 :  » Echanges, circulations et migrations » (coordination : F. Le Jeune et B. Marnot)
  • Thème 2 :  » Relations internationales et stratégies » (coordination : M. Catala, S. Jeannesson et E. Schnakenbourg)
  • Thème 3 :  » Représentations et Altérité » (coordination : V. Chaillou-Atrous, Y. Lignereux et C. Thibaud).

Les candidat(e)s devront avoir le souci de montrer à partir de leurs recherches ou de leur parcours l’intérêt qu’ils portent à l’étude des thématiques évoquées ci-dessus. Le ou la candidat(e) retenu(e) participera en langue française aux activités d’enseignement et de recherche liées aux thématiques du LabEx (séminaires de Master à l’Université de Nantes, participation à des séminaires organisés par d’autres axes du LabEx, animation de conférences « grand public »). Il (elle) participera également aux publications du LabEx, notamment à l’encyclopédie thématique en ligne. Il (elle) pourra exploiter entre autres des sources du Centre des Archives diplomatiques de Nantes (CADN).

Calendrier :

  • Date-limite de candidature : 30 janvier 2017
  • Séjour de trois mois fractionnable durant le premier semestre de l’année universitaire 2017-2018.

Télécharger :

Pour aller plus loin :

Lieu : Université de Nantes – CRHIA

Contact : Virginie CHAILLOU-ATROUS : labexehne4@univ-nantes.fr

 

Thémis en diplomatie. Droit et arguments juridiques dans les relations internationales

Suite au colloque « Thémis en diplomatie. L’argument juridique dans les relations internationales de l’antiquité tardive à la fin du 18e siècle« , organisé à Nantes les 5 et 6 juin 2014 avec le soutien de l’axe 4 du LabEx EHNE, Nicolas DROCOURT, MCF en histoire médiévale au CRHIA (Université de Nantes), et Éric SCHNAKENBOURG, Professeur d’histoire moderne et Directeur du CRHIA, viennent de publier :

 Thémis en diplomatie

 Droit et arguments juridiques dans les relations internationales

L’étude des relations internationales et des contacts diplomatiques au travers des âges ne saurait faire l’économie d’une réflexion sur le rôle et l’importance du recours au droit et aux arguments juridiques. C’est autour de ce postulat que sont réunies les diverses contributions du présent ouvrage qui s’inscrivent dans un espace allant des marges orientales de Byzance à l’Europe occidentale et dans un large champ chronologique, de l’Antiquité tardive à la fin du 18e siècle.

Pour en savoir plus

Consulter la table des matières

Pour aller plus loin :

 

Podcast : L’engagisme dans les colonies européennes au 19e siècle

A l’occasion de la tenue du colloque international « L’ engagisme dans le colonies européennes, résistances et mémoire(s), 19e-21e siècles« , une nouvelle émission radio du cycle « L’Europe, les Européens et le monde » a été diffusée sur Euradionantes sur le thème :

« L’engagisme dans les colonies européennes au 19e siècle »

L’abolition progressive de la traite et de l’esclavage dans les colonies européennes conduit les autorités à faire appel à des travailleurs étrangers en Asie et en Afrique pour satisfaire les besoins en main-d’œuvre des colonies. Ainsi, par le biais du système de l’engagisme, plusieurs millions de travailleurs émigrent pour les colonies européennes d’Amérique, du Pacifique et de l’océan Indien. En échange de la promesse d’une vie meilleure, ils signent un contrat d’engagement dont la durée varie selon l’origine et la colonie d’accueil. Souvent comparé à la traite, ce système dont les abus sont visibles s’éteint progressivement à la veille de la Première Guerre mondiale.

CLIQUER ICI POUR ACCÉDER AU FICHIER AUDIO

Animatrice :

  • Virginie CHAILLOU-ATROUS, docteure en histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), chargée de l’animation scientifique du LabEx EHNE à Nantes

Intervenants :

  • Jacques WEBER, Professeur émérite d’histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes)
  • Céline FLORY, chercheuse au CNRS
  • Michèle MARIMOUTOU-OBERLE, historienne, professeur d’histoire-géographie à La Réunion et membre associée au CRHIA (Université de Nantes)
  • Pieter EMMER, Professeur émérite, Université de Leyde (Pays-Bas)
  • Emmanuel PARRAUD, Auteur-réalisateur.

Le colloque, « L’engagisme dans le colonies européennes, résistances et mémoire(s), 19e-21e siècles« , a été organisé les 20 et 21 octobre 2016 au Château des ducs de Bretagne à Nantes par Virginie CHAILLOU-ATROUS, docteure en histoire contemporaine, chargée de l’animation scientifique du LabEx EHNE à Nantes.

Pour aller plus loin :

Partenaire : Euradionantes
Contact : Virginie CHAILLOU-ATROUS : labexehne@univ-nantes.fr

Appel à communications : « Les nouvelles frontières du soi et de la société dans le monde atlantique français à l’époque moderne »

Daniella KOSTROUN (Indiana University, Purdue University-Indianapolis, accueillie en résidence à l’IEA Nantes) et Yann LIGNEREUX, Professeur d’histoire moderne au CRHIA (Université de Nantes) lancent un appel à communications pour un colloque organisé les 18 et 19 mai 2017 sur le thème :

Les nouvelles frontières du soi et de la société

dans le monde atlantique français à l’ époque moderne

Les systèmes politiques, sociaux et religieux de la France ont été, durant l’ Ancien Régime, pensés et édifiés sur la base d’idéologies, classiques et traditionnelles, de hiérarchie et d’ordre comme elles se sont fondées sur un idéal de stabilité et de reproduction du semblable pour conjurer la diversité et la contingence de la succession. Comment ces systèmes ont-ils alors été affectés, perturbés et possiblement contestés par l’essor du mouvement des individus et du commerce à travers l’océan atlantique aux 16e-17e siècles ? Quels sont les effets, sur l’individu et la société dans laquelle il vit, de cette nouvelle « désorientation » des institutions, des familles et des représentations personnelles ? Quels degrés de différenciation sont-ils dès lors introduits à travers l’expérience d’une altérité qui serait peut-être moins celle rencontrée dans la découverte de l’ailleurs que celle qui se découvre précisément dans le cœur et l’âme d’un chacun ?

Télécharger l’appel à communications

Download the call for proposals

Les propositions de communication (350 mots environ) accompagnées d’une brève présentation biographique sont à adresser, en français ou en anglais, aux deux organisateurs du colloque pour le 20 décembre 2016 :

Comité scientifique du colloque :

  • Virginie CHAILLOU-ATROUS (LabEx « EHNE » / Université de Nantes)
  • Antonio DE ALMEIDA MENDES (Université de Nantes / CRHIA / STARACO)
  • Daniella KOSTROUN (Indiana University, Purdue University-Indianapolis / IEA Nantes)
  • Françoise LE JEUNE (Université de Nantes / CRHIA)
  • Yann LIGNEREUX (Université de Nantes / CRHIA)
  • Annick PETERS-CUSTOT (Université de Nantes / CRHIA)

Pour aller plus loin :