Colloque international et interdisciplinaire : 15-16 octobre 2016, Université catholique de l’Ouest, Angers. « Processus de transmission dans les familles de migrants ou issues de l’immigration. Regards croisés dans les États de l’Union Européenne » (TRANS-MIG)

« Processus de transmission dans les familles de migrants ou issues de l’immigration. Regards croisés dans les États de l’Union Européenne » (TRANS-MIG)

Colloque international et interdisciplinaire : 15-16 octobre 2016
Université catholique de l’Ouest, Angers

JEUDI 15 octobre 2015

9h45 Accueil et ouverture du colloque par Dominique VERMERSCH, Recteur de l’UCO

10h Introduction par Gwénola SEBAUX (Professeur de civilisation germanique, UCO)

10h30 Stéphanie MORANDEAU (philosophie politique, CNRS Nantes)
La compréhension du processus de transmission à travers la philosophie des Anciens

11h Pause

Mobilité et transmission(s) – Cultures et microcultures
Présidente de séance : Françoise LE LIEVRE (UCO)

11h30 Tanya DIMITROVA (anthropologue, Iéna – Allemagne)
Transmitting ethnic identity in situation of migration – ways, objectives and obstacles. The case of Bulgarian out migration after 1989

12h Sînziana PREDA (anthropologue, Timisoara – Roumanie)
Coming from Crimea: Stories of Migration in Tatar Communities from Romania

12h30 Virginie CHAILLOU-ATROUS (historienne, Nantes)
Les descendants d’immigrés indiens engagés à la Réunion : entre transmission, survalorisation et reconstruction du passé

13h Déjeuner

Espaces socio-économiques et rôle du politique en contexte migratoire
Présidente de séance : Dominique HERBET (Lille 3)

14h30 Brigitte LESTRADE (germaniste, Cergy-Pontoise)
L’immigration actuelle en provenance des pays d’Europe du sud (2009 – 2014) – une question d’économie ou d’affinités?

15h Despina VASILCU (géographe, Suceava – Roumanie)
Expérience de l’altérité, intégration et construction identitaire chez les médecins roumains émigrés en France

15h30 Anne SALLES (germaniste, Paris 4)
La fécondité des immigrés : un faux débat ?

16h Pause

Enjeux de la transmission dans l’espace familial
Présidente de séance : Brigitte LESTRADE (Cergy)

16h30 Christina LOKK (sociologue, Hildesheim – Allemagne)
Alleinerziehende Migrantinnen in Deutschland – Familienbilder und Lebensentwürfe im Wandel
Migrantes monoparentales en Allemagne – Projections familiales et stratégies de vie en mutation

17h Pierre KANDEM (géographe, Poitiers / Dschang, Cameroun)
Stratégies matrimoniales et processus de transmissions dans les familles de migrants d’origine camerounaise en Ile-de-France : vers une hybridation accélérée ?

17h30 Nicolas PROGNON (historien, Toulouse)
Processus de transmission dans les familles de Chiliens réfugiés en France

20h00 Dîner en ville

**********************

VENDREDI 16 OCTOBRE 2015

Le fait culturel au prisme migratoire
Présidente de séance : Anne SAINT SAUVEUR (Paris 3)

9h15 Gérard-François DUMONT (géographe, géopolitologue, Paris 4)
Géographie culturelle et migration Conférence magistrale (keynote) *

10h Débat et questions en écho à la conférence magistrale

10h30 Zaihia ZEROULOU (sociologue, Lille 1)
D’une génération à l’autre : ruptures, permanences, rémanences et innovations. Comment ceux qui transmettent sont eux-mêmes l’objet du travail de transmission

11h Pause

Transmission(s) et identifications religieuses
Président de séance : Gilbert GUILLARD (Paris 3)

11h30 Jérôme GIDOIN (anthropologue, Paris-Descartes)
Réflexion critique sur la notion de « transmission » : la réinterprétation des pratiques d’hommage aux défunts des Vietnamiens en France

12h Myriam BIZIEN FILIPPI (historienne, Le Mans)
La place des mouvements d’éducation populaire catholiques dans les processus de transmission culturelle et religieuse auprès des enfants de familles migrantes ou issues de l’immigration en France (1970-2015)

12h30 Dêva KOUMARANE VILLEROY (journaliste, Paris)
Les originaires de Pondichéry dans la région parisienne. Leurs cultures et leurs religions

13h Déjeuner
Transmission(s) et identifications linguistiques
Présidente de séance : Christine DE GEMEAUX (Tours)

14h30 Olga CLEMENT (civilisations slaves, Poitiers / CEES)
Les modalités des transferts culturels chez les migrants de l’espace sud-caucasien

15h Sara INGROSSO (sociolinguiste, Munich – Allemagne)
Sprache und Integration am Beispiel italienischer EinwanderInnen in München
Langue et intégration à l’exemple d’immigré(e)s italien(ne)s à Munich

15h30 Françoise LE LIEVRE (sociolinguiste, UCO Angers)
Politiques linguistiques familiales chez des familles d’origine marocaine en France : transmission, non-transmission et rupture de transmission d’un héritage linguistique

16h Conclusion et clôture du colloque

* La conférence magistrale du 16 octobre sera prononcée par Gérard-François DUMONT, Président de l’association Population & Avenir (et de la revue éponyme). Président de l’Observatoire international de prospective régionale. Président du Conseil scientifique de la Société de Stratégie. Vice-Président de l’Académie de géopolitique de Paris. Administrateur de la Société de Géographie. Expert auprès du Comité économique et social européen (CESE)

Le Labo des savoirs, Emission sur « La France en Inde » suivi de « L’engagisme : des esclaves aux coolies »

Raphaël Malangin, Professeur au lycée français de Pondichéry et doctorant en histoire au CRHIA-Nantes, et Jacques Weber, Professeur émérite d’histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, ont participé à l’émission le Labo des Savoirs sur le thème :

La France en Inde

De 1667 à 1954, les côtes de l’Inde ont accueillis des confettis de France. Pondichéry, Chandernagor, Karikal, Mahé, Yanaon : dans tous ces comptoirs, quelles traces a pu laisser la présence française ? Quels furent les ressorts de cette histoire coloniale méconnue ?

La France s’établit en Inde pour des raisons commerciales avec l’accord des pouvoirs locaux. Mise à part une parenthèse expansionniste au milieu du 18e siècle, l’objectif de ces établissements ne fut jamais la conquête de l’Inde immense. Dans l’ombre de la domination du concurrent britannique, cette présence discrète a pourtant produit ses métissages…

Pour en savoir plus

  Accéder au podcast de l’émission

L’émission s’est poursuivie par une interview de Virginie Chaillou-Atrous, docteure en histoire contemporaine et post-doctorante au CRHIA-Nantes, sur le thème :

L’engagisme : des esclaves aux coolies

Après la seconde abolition de l’esclavage, en 1848, les plantations des colonies françaises se vident progressivement. Pour répondre à la forte demande de main d’œuvre dont va dépendre l’avenir de l’économie sucrière, un système de travail particulier va se mettre en place : l’engagisme. Mais qu’est ce que « l’engagisme » ?

Un grand nombre d’indiens qui sont recrutés puis embarqués, sous contrat, à destination de la Réunion et des colonies antillaises, vers ce qu’on leur promet être un eldorado. Cette immigration a contribué au grand métissage de l’Ile de la Réunion avec de nombreuses empreintes de la culture indienne dans son paysage actuel mais l’histoire de l’engagisme et de ces engagés indiens, autrement appelés « coolies », reste méconnue et teintée de zones d’ombre…

Pour en savoir plus

  Accéder au podcast de l’émission
Lieu : Nantes
Partenaire : Radio Prun’, Le Labo des Savoirs
Contact : Raphaël Malangin : malangin.raphael@gmail.com, Jacques Weber : weber.jacques@orange.fr et Virginie Chaillou-Atrous : labexehne4@univ-nantes.fr

Conférence de Laurence Monnais : Soigner dans les colonies, le cas indochinois

Jean-François Klein, MCF HDR en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, vous invite à assister à la conférence de Laurence Monnais, Professeure à l’Université de Montréal, sur le thème :

Soigner dans les colonies : le cas indochinois

Jeudi 22 octobre 2015 à 10h

Université de Nantes – Campus Lettres – Bâtiment Tertre – Salle du Conseil

Laurence Monnais est historienne de la médecine et spécialiste de l’Asie du Sud-est (Viêt nam), elle travaille depuis plus de quinze ans sur l’évolution des discours et des pratiques de santé du 19e siècle à nos jours, s’intéressant tout particulièrement depuis quelques années aux multiples « rencontres » entre médecine occidentale (biomédecine) et médecines dites alternatives et traditionnelles. Fervente partisane d’une approche pluridisciplinaire et transnationale, elle a récemment développé des projets et publié sur le médicament comme objet social, les pratiques de santé des immigrants ou encore l’identité de la médecine vietnamienne.

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le pluralisme en santé depuis 2007, elle se propose en somme d’aider à mieux comprendre l’évolution des repères en santé des sociétés modernes, de la surconsommation de médicaments au refus du vaccin en passant par l’engouement pour les médecines douces, autant de comportements qui font l’objet de préoccupations grandissantes mais aussi d’interprétations qui méritent d’être sérieusement revisitées et historicisées.

Quelques exemples d’articles : cliquer ici

Ses principales publications depuis sa thèse publiée aux éditions du CNRS sur la médecine en Indochine coloniale : cliquer ici

ENTRÉE LIBRE

En partenariat avec :

 

 

Conférence de Franck Michelin : Le Japon impérial et sa modernisation, 1854-1945

Jean-François Klein, MCF HDR en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, vous invite à assister à la conférence de Franck Michelin sur le thème :

Le Japon impérial et sa modernisation,

1854-1945

Mardi 13 octobre 2015 à 15h à l’Université de Nantes

Campus Lettres – Bâtiment Tertre – Amphithéâtre A

Franck Michelin est docteur de l’Université Paris-Sorbonne et actuellement MCF en histoire contemporaine à l’Université Meiji (Tôkyô).

Le conférence sera commentée par Jean-François Klein.

ENTRÉE LIBRE

En partenariat avec :

Cinquième rendez-vous du LabEx EHNE, lundi 12 octobre 2015 de 18h à 20h à la Maison de la Recherche- Paris

Le prochain rendez-vous du LabEx aura lieu le
 lundi 12 octobre 2015, de 18h à 20h, à la bibliothèque Serpente
(Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris).
Ce rendez-vous sera thématique, puisqu’il portera sur « la biographie en histoire ».
Catherine Horel, Antoine Marès et Marie-Pierre Rey  viendront présenter leurs ouvrages récemment parus:
-Catherine Horel, L’Amiral Horthy, régent de Hongrie, Paris, Perrin, 2014.
-Antoine Marès, Edvard Benes. Un drame entre Hitler et Staline, Paris, Perrin 2015.
-Marie-Pierre Rey, Alexandre Ier. Le tsar qui vainquit Napoléon, Paris, Flammarion, 2013
Entrée libre et gratuite. Venez nombreux!

Conférence « 1632 : la naissance de la Nouvelle-France ? Le traité de Saint-Germain-en-Laye (1632) et Les voyages de la Nouvelle-France de Champlain », Université de Nantes, 5 octobre 2015 de 14h-16h

Yann Lignereux, Professeur d’histoire moderne au CRHIA-Nantes et directeur de l’UFR Histoire, Histoire de l’Art et Archéologie de l’Université de Nantes, vous invite à participer aux conférences données le 05 octobre 2015 avec Michel de Waele sur le thème :

1632 : la naissance de la Nouvelle-France ?

Le traité de Saint-Germain-en-Laye (1632) et  Les voyages de la Nouvelle-France de Champlain.

 

Michel de Waele : « Honneur national et destin colonial : le sort de l’Amérique française, 1627-1632 ».

Yann Lignereux : « Ecrire l’histoire de la Nouvelle-France. Histoires d’un récit renouvelé : l’édition de 1632 des Voyages de Samuel de Champlain ».

Michel de Waele est Professeur d’histoire moderne et actuel Doyen de la Faculté Lettres et Sciences Humaines de l’Université Laval à Québec.
Lieu : Université de Nantes – Campus Lettres – Bâtiment Censive – Salle des Conférences
Contact : Yann Lignereux : yann.lignereux@univ-nantes.fr

 

Colloque international, « Processus de transmission dans les familles de migrants ou issues de l’immigration. Regards croisés dans les Etats de l’Union Européenne », 15-16 octobre 2015 à l’Université catholique de l’ouest d’Angers

« Processus de transmission dans les familles de migrants ou issues de l’immigration. Regards croisés dans les Etats de l’Union Européenne »

Colloque international et pluridisciplinaire : 15-16 octobre 2015 à l’Université catholique de l’Ouest , Angers.
LÉMIC (Littérature, Étrangéité, Mutations, Identités Culturelles)

S’interrogeant sur le concept de « transmission » dans le champ de la sociologie ou de l’histoire de l’immigration, l’on peut se référer à cette observation de Max Weber : « Toutes les différences de « mœurs » peuvent alimenter un sentiment spécifique de l’ »honneur » et de la « dignité » chez ceux qui les pratiquent. On oublie les motifs originels qui ont donné naissance aux diverses habitudes de vie et les contrastes se perpétuent en tant que « conventions ». » (Economie et Société, Vol 2, Pocket 1995, p. 128) Près d’un siècle plus tard, ce constat est-il toujours d’actualité ? C’est ce que ce colloque se propose de vérifier, en convoquant autour du syntagme « processus de transmission » les différents champs disciplinaires de la recherche migratoire.

Les langues du colloque seront le français, l’allemand et l’anglais.

Comité scientifique :
Pr Philippe ALEXANDRE (Université de Lorraine, Nancy)
Pr émérite Jean-Paul CAHN (Université Paris 4)
Pr émérite Brigitte LESTRADE (Université de Cergy-Pontoise)
Pr Patrice NEAU (Université de Nantes)
Pr Jochen OLTMER (Universität Osnabrück – Allemagne)
Pr Dirk RUPNOW (Universität Innsbruck – Autriche)
Pr émérite Anne SAINT SAUVEUR (Université Sorbonne nouvelle – Paris 3)
Pr Gwénola SEBAUX (Université catholique de l’Ouest, Angers)
Pr Anton STERBLING (Rothenburg/Oberlausitz – Allemagne)
Pr émérite Jérôme VAILLANT (Université de Lille 3)
Dr Zaïhia ZEROULOU (Université de Lille 1)