Les négociants européens et le monde, histoire d’une mise en connexions (18ème – 20ème siècles)

Virginie CHAILLOU-ATROUS, post-doctorante en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes, Jean-François KLEIN, MCF HDR en histoire contemporaine au CRHIA-Nantes et Antoine RESCHE, doctorant en historie contemporaine au CRHIA-Nantes, organisent une journée d’études sur le thème :

Les négociants européens et le monde,

Histoire d’une mise en connexions (18ème – 20ème siècles)

 

Les négociants ont été avec les missionnaires les deux principaux vecteurs de l’élan européen dans les phénomènes de mondialisation. Ils accompagnèrent ou précédèrent les prises de possession et l’emprise de l’occident sur le monde. Ils s’insérèrent et tissèrent ainsi en connexion avec les acteurs étrangers les réseaux des premières mondialisations.

Dans le cadre de l’axe 4 du LabEx EHNE, « L’Europe, les Européens et le monde », et des axes de recherches du CRHIA, cette journée d’études tentera d’esquisser une première synthèse des différents aspects de l’action des négociants dans les relations monde – Europe et dans les transferts à l’échelle mondiale.

Consulter le programme

Pour aller plus loin :

Lieu : Université de Nantes – Campus Lettres – Bâtiment Tertre – Salle du Conseil

Contact : labexehne4@univ-nantes.fr

Les souverainetés indigènes Royautés, principautés, républiques et empires autochtones dans les mondes atlantiques (Amérique et Afrique, XVe-XIXe siècle)

Yann Lignereux, Professeur d’histoire moderne au CRHIA-Nantes, Luis Mora Rodríguez de l’Université du Costa Rica, Clément Thibaud, MCF HDR en histoire moderne et contemporaine au CRHIA-Nantes et Grégory Wallerick, membre associé au CRHIA-Nantes, lancent un appel à communications pour un colloque sur le thème :

Les souverainetés indigènes

Royautés, principautés, républiques et empires autochtones dans les mondes atlantiques (Amérique et Afrique, XVe-XIXe siècle)

Le colloque se propose  de dresser un état des lieux du sujet pour rassembler autour de la souveraineté indigène des chercheurs en sciences humaines et sociales et en droit notamment, afin de saisir les constructions parallèles et associées de la souveraineté des deux côtés de l’Atlantique entre la fin des universaux médiévaux et leur régime de gouvernance au cours des XVe et XVIe siècles et les lendemains des expériences politiques des « Révolutions atlantiques » inaugurant de nouveaux rapports à l’Autorité dans la première moitié du XIXe siècle. Ce regard doit être considéré, en effet, moins comme inerte ou s’attachant à la seule description immunisante d’une extériorité exotique que partie prenante, de manière fondamentale, d’une construction singulière de la Souveraineté moderne européenne elle-même dont la mise en place est profondément associée aux questionnements provoqués ou renouvelés par ces nouveaux horizons du monde, géographiques, religieux et politiques…

Télécharger l’intégralité de l’appel à communications.

Le colloque aura lieu les 24-26 mars 2016. Les propositions de communication sont à envoyer à l’adresse colloquesouverainetes2016@gmail.com sous la forme d’un résumé de 2000 caractères. Elles prendront soin de préciser quelles sources primaires sont mobilisées pour l’étude de cas.

Elles seront accompagnées d’une courte notice bio-bibliographique. Elles doivent être adressées avant le 1er mai 2015. Les candidats seront informés de la décision du comité scientifique fin juin 2015. Ces propositions peuvent être rédigées en français, en anglais et en espagnol. Ces langues seront celles du colloque.

Pour aller plus loin : Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (EA 1163 / Université de Nantes)